Plus besoin d’être inscrit à Facebook pour utiliser Messenger

Désormais, tout le monde peut utiliser le service de messagerie instantanée Messenger, sans devoir être inscrit à Facebook.

Jusqu’à présent, il fallait tout d’abord s’inscrire au réseau social Facebook avant de pouvoir utiliser le service de messagerie instantanée Messenger. Ce n’est désormais plus nécessaire.

Après une phase de test aux États-Unis, au Canada, au Pérou et au Venezuela, cette possibilité est dorénavant disponible pour tout le monde. Ceux qui ne veulent pas s’inscrire à Facebook peuvent simplement s’enregistrer sur Messenger en fournissant leur nom et prénom, ainsi qu’un numéro de téléphone et une photo pour le profil.

En s’enregistrant de cette manière, toutes les fonctionnalités de l’application sont disponibles, y compris les appels audio et vidéo. Par contre, la possibilité de poursuivre une même conversation sur plusieurs appareils est possible qu’en étant inscrit à Facebook.

En ouvrant Messenger à tous les internautes du monde entier, Facebook compte bien évidemment séduire de nouveaux utilisateurs pour son service qui compte déjà 700 millions de personnes selon le dernier pointage.

David Marcus, le directeur des produits de messagerie chez Facebook, rappelle que cette initiative s’inscrit dans « une stratégie à long terme qui vise à émanciper Messenger du reste du réseau social, pour mieux en exploiter le potentiel ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUnited Airlines : 1 million de miles gratuits pour 2 hackers qui ont révélé des failles
Article suivantGoPro : une Hero4 Session en attendant un drone pour 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here