Plus de 50% du trafic internet fixe provient de YouTube et Netflix

Aux États-Unis, YouTube et Netflix représentent plus de 50% du trafic internet aux heures de pointe. Cela dénote que la consommation de streaming vidéo est de plus en plus importante.

Sandvine s’est intéressé au trafic internet aux États-Unis aux heures de pointe. Les chiffres obtenus sont très édifiants sur la consommation de streaming vidéo. En 2010, le streaming ne représentait « que » 35% du trafic. Aujourd’hui, à lui tout seul, Netflix représente 37,05% du trafic internet fixe.

Ce n’est pas que Netflix qui squatte les lignes internet, c’est tous les services de streaming en général. Hormis les 37,05%, il faut aussi ajouter les 17,85% occupés par YouTube. À eux deux, ces services prennent plus de 50% du trafic internet fixes aux heures de pointe aux États unis.

Cela va même encore plus loin. En cumulant le trafic de tous les services de streaming, vidéo et audio, c’est 70% du trafic qui est utilisé pour faire passer les images et le son. En clair, ces services sont devenus d’immenses consommateurs de trafic, en tout cas aux États-Unis. En Europe, il n’y a pas de raison que cela ne soit pas le cas, même si c’est à une échelle moindre pour le moment.

Netflix et YouTube écrasent la concurrence

En parlant des autres services, il est bon de dire qu’ils n’arrivent pas à la cheville de Netflix et YouTube, tellement ils sont distancés. Amazon Vidéo ne représente que 3,11%, Hulu 2,58%, alors que le service de streaming de HBO ne figure même pas dans le Top-10. « Le rôle croissant de ces services dans la vie des abonnés et la nécessité que les fournisseurs trouvent des solutions pour leur permettre une expérience de qualité sont mis en avant par l’augmentation des parts de marché de Netflix, YouTube, Amazon Video et Hulu depuis notre dernière étude », a commenté Dave Caputo, le PDG de Sandvine.

Le trafic mobile est squatté par les réseaux sociaux

Le schéma est différent au niveau de l’internet mobile. Globalement, la consultation des réseaux sociaux est le plus grand consommateur de trafic. YouTube, avec 20,78% du trafic, est aussi présent. Facebook squatte quant à lui 15,96% du trafic.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn satellite français pour mesurer et contrôler les émissions de gaz à effet de serre
Article suivantEst-ce que Wired a réussi à percer le mystère de l’invention du Bitcoin ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here