Plus de personnalisation pour la nouvelle Moto 360 qui sera plus petite

On ne sait pratiquement encore rien sur la seconde génération de la Moto 360, hormis le fait qu’elle sera plus petite et plus personnalisable.

C’est depuis la mi-novembre déjà que l’on sait qu’une seconde génération de la Moto 360 est attendue pour cette année. On ne savait pratiquement rien de plus que cela jusqu’à ce que Rick Osterloh, le président de Motorola, et Adrienne Hayes, la vice-présidente marketing, s’expriment à son sujet.

La récente annonce de l’Huawei Watch explique certainement cette prise de parole.

Alors que Rick Osterloh a souligné que le cadran arrondi de l’actuel Moto 360 représente « le design idéal » pour une smartwatch, on comprend implicitement que la Moto 360 de seconde génération sera également ronde.

Vu que les reproches adressés à la Moto 360 concernaient avant tout sa taille, Adrienne Hayes a promis que la nouvelle version sera plus petite. Elle ne précise pas s’il s’agit du diamètre qui va diminuer, 46 mm actuellement, ou son épaisseur qui va s’affiner, 11,5 mm pour le moment.

À l’heure actuelle, le service Moto Maker se limite seulement à trois personnalisations : le bracelet, la couleur de la montre et les watch faces préchargées. Adrienne Haye a déclaré que l’ambition de Motorola est d’offrir « toujours plus de choix ».

On n’en sait tout compte fait pas beaucoup plus sur la nouvelle Moto 360, hormis le fait que cette nouvelle version devrait corriger certains de ses défauts.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPour réussir, il faut se lever tôt !
Article suivantHBO Now : un service de streaming en collaboration avec Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here