Plus que des données, les ordinateurs pourraient transmettre la personnalité humaine

Cela parait aujourd’hui inimaginable, mais les ordinateurs pourraient aussi prochainement transmettre la personnalité humaine.

C’est en marge d’un opéra à l’université de Stanford, en Californie, qui avait pour personnage central l’informaticien Doug Engelbart, pionnier d’internet, que Sebastian Thrun, notamment fondateur du laboratoire Google X, s’est livré à quelques prédictions.

En parlant du futur, il a notamment déclaré que « cela paraît aujourd’hui inimaginable, nous n’en sommes pas aussi loin que ce que les gens pensent ». Il estime que les ordinateurs peuvent déjà transmettre des données informatiques, mais qu’ils pourraient bientôt transmettre la complexité et « la personnalité» humaine ». « Je pense que nous n’avons qu’effleuré la surface de toutes ces technologies. Presque tout ce qui est intéressant n’a pas encore été inventé », a-t-il prédit.

« Peut-être pourrons-nous atteindre le point où nous serons capables de faire passer nos expériences personnelles par un ordinateur et peut-être même notre personnalité. Peut-être qu’un jour nous aurons la démonstration d’un ordinateur qui serait « Sebastian » ».

On précisera que les visions de Sebastian Thrun peuvent sembler utopiques. Pourtant, il avait prédit dans le passé l’arrivée des voitures volantes et des ordinateurs que l’on pourrait implanter dans le corps humain, des avancées qui existent à l’heure actuelle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que l’hydrogène sera bientôt un carburant bon marché ?
Article suivantDes Rencontres de l’ADISQ qui en disent long sur la musique en ligne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here