Plusieurs évolutions pour le 1er anniversaire de la Toyota Avensis

Cela fait maintenant pratiquement une année que Toyota a commencé la commercialisation de l’Avensis, une berline familiale qui est disponible en quatre et cinq portes, ainsi qu’en version break. Pour son premier anniversaire, le constructeur japonais a décidé de lui apporter quelques évolutions supplémentaires.

Dans sa version 2016, l’Avensis reçoit principalement la toute dernière version du système multimédia à écran tactile Toyota Touch 2. Avec elle, les nouvelles fonctionnalités présentées lors du dernier Salon automobile de Genève sont disponibles. Il s’agit notamment du menu d’accueil qui est devenu plus clair et plus convivial, ainsi qu’une connexion simplifiée au portail client My Toyota pour la création de comptes et le téléchargement d’applications.

En ne proposant désormais plus que le seul pack Toyota Touch & Go 2, l’offre du constructeur en matière de navigation se rationalise. Elle est accompagnée de trois ans de gratuité pour les mises à jour cartographiques et les services en ligne. Le package proposé par Toyota englobe les informations du trafic TomTom, Coyote, les informations sur le prix des carburants, l’emplacement, la disponibilité et le tarif des parkings, les prévisions météo, Google Street View, Google Search, Aha, Aupéo ! et Twitter.

Les acheteurs d’une Avensis peuvent également opter pour une nouvelle teinte de carrosserie, le Gris Dune. Le modèle 2016 a également droit à un nouveau motif pour ses jantes 16 pouces en alliage.

Avec ses quelques évolutions, la berline familiale Toyota améliore ses atouts, ce qui va lui permettre de séduire toujours autant de personnes. Ces modifications ne changent pas radicalement l’Avensis. Par contre, elles dénotent l’intention du constructeur de vouloir continuellement mettre à jour ses modèles dans le but de proposer la voiture la plus idéale possible à ses clients.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe réseau Azaé reçoit ses premières Toyota Yaris hybrides made in France
Article suivantL’image de l’iPhone 7 qui confirme les choix conceptuels faits par Apple
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here