Pluton : les premières photos révèlent des montagnes

Toutes les données collectées par la sonde New Horizons ne sont pas encore disponibles. Les premières images révèlent des montagnes.

En raison des capacités limitées de la sonde New Horizons, elle n’est pas capable de faire des captures et de communiquer avec la Terre en même temps. C’est pour cette raison que ces derniers jours ont été particulièrement longs pour toute la communauté scientifique.

En effet, mardi, pendant 22 heures, la sonde s’est focalisée sur les mesures alors qu’elle passait au plus près de Pluton. Après cette attente interminable, un premier message a confirmé que tout s’était bien déroulé, mais sans données collectées à proprement parler.

Ce n’est que mercredi soir que les premières données ont commencé à être disponibles. Il faut dire qu’en étant envoyées à seulement 2 kilobits par seconde, il faudra du temps pour que tout soit transmis.

Dans l’attente des images en haute définition qui sont encore stockées dans la sonde, la NASA s’est tout de même arrangée pour recevoir trois premières images dans le but d’avoir un premier aperçu de Pluton et de sa lune Charon. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat est spectaculaire et mérite qu’on ait dû attendre un peu pour l’obtenir.

Pour Charon, la zone sombre en haut du cliché a déjà été surnommée le « Mordor », en référence au Seigneur des Anneaux. Le plus impressionnant est certainement de découvrir un relief accidenté sur cette lune d’un diamètre de 1200 km : des falaises et fractures. L’image révèle d’ailleurs un immense canyon d’une profondeur estimée à 7 ou 9 kilomètres.

Contrairement à notre lune qui est couverte de cratères, celle de Charon ne l’est pratiquement pas, ce qui signifie que sa croûte rocheuse a été « resurfacée » depuis les bombardements météoritiques que l’astre a forcément dû subir. En clair, cela signifie qu’il existe une activité géologique.

New Horizons a aussi photographié la minuscule Hydre. Sa taille de 43 sur 33 kilomètres se traduit par un tas de pixels, des pixels qui permettent tout de même d’apprécier sa forme très irrégulière.

Il ne faut surtout pas oublier Pluton. L’équipe de New Horizons a commencé par annoncer que la région claire en forme de cœur serait nommée Tombaugh, en hommage à Clyde William Tombaugh, l’astronome américain qui a découvert Pluton en 1930.

Grâce au super-zoom de la sonde, il a été possible de découvrir des montagnes de 3 500 mètres de haut.

Comme sur Charon, aucun cratère n’est visible, ce qui signifie que la surface est géologiquement active.

Les scientifiques de la NASA estiment que les pics observés sont probablement composés de glace d’eau, qui « se comporte comme de la roche » dans les températures glaciales de Pluton. Ils sont recouverts de glace d’azote et de méthane.

Au fur et à mesure que des images arriveront, elles seront publiées. D’autres photographies et analyses devraient être publiées vendredi.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : Google dévoile accidentellement des données
Article suivantDes drones pour s’attaquer au chaos de la fin du ramadan

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here