Pluton : New Horizons révèle la forme des lunes Nix et Hydre

La NASA continue à nous faire partager les découvertes faites par la sonde New Horizons. C’est au tour des lunes Nix et Hydre.

Vues de la Terre, même du télescope spatial Hubble les lunes de Pluton se résument à quelques pixels pas très significatifs. Grâce à la sonde New Horizons qui est passée à proximité, les données obtenues sont nettement plus précises que tout ce qui était connu précédemment.

C’est ainsi que les clichés pris par la sonde ont permis de découvrir la forme des plus petites lunes de Pluton : Nix et Hydre.

Nix, dont le nom provient de celui de la déesse de la Nuit, est une lune en forme de haricot qui mesure 42 kilomètres de longueur. Une image colorée prise par New Horizons permet d’entrevoir « des indices d’une région rougeâtre à l’apparence d’une cible », ce que les scientifiques considèrent être un cratère.

Hydre, créature à neuf têtes issue de la mythologie grecque, est aussi une lune de Pluton. Elle mesure 55 km de long. Grâce à une photographie en noir et blanc, on découvre qu’elle possède deux vastes cratères.

D’autres données, qui arriveront ultérieurement, fourniront des informations au sujet de la composition chimique de Nix et d’Hydre. Elles devraient notamment permettre d’expliquer la raison de la région rougeâtre de Nix.

« Avant la semaine dernière, Hydre n’était qu’un pâle point de lumière. Il s’agit donc d’une expérience surréaliste que de le voir devenir un endroit bien réel, en voyant sa forme et en repérant ses caractéristiques à sa surface pour la première fois », s’est enthousiasmé Ted Stryck, un collaborateur de mission scientifique du collège du comté de Roane (Tennessee).

Jim Green, directeur du département de planétologie de la NASA, a promis de nouvelles images en provenance de New Horizons pour vendredi, des clichés « assez spectaculaires » selon lui.

la-surface-de-pluton
La surface de Pluton, captée de près par la sonde New Horizons, révèle une jeune chaîne de montagnes. Photo : NASA/JPL
nix-hydre
Une des premières images de Nix et Hydre (à droite), captée par le télescope Hubble en 2005. À gauche, Pluton et Charon, sa plus grosse Lune. Photo : NASA, ESA, H. Weaver (JHUAPL), A. Stern (SwRI)

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn œil bionique pour rendre la vue aux personnes atteintes de dégénérescence rétinienne
Article suivantFreebox : à quand l’activation de Tfou Max ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here