Pluton : une diversité des reliefs qui étonne les scientifiques

Les dernières images envoyées par la sonde New Horizons le confirment, Pluton possède une diversité et une complexité de reliefs déroutantes, ce qui étonne les scientifiques.

« Pluton nous montre une diversité de reliefs et une complexité de formations géologiques jamais observées dans l’exploration du système solaire », a résumé Alan Stern, le principal scientifique de la mission New Horizons.

« Si un artiste avait représenté Pluton de cette manière avant de découvrir ces images prises pendant le survol, j’aurais probablement pensé que c’était hallucinant. C’est pourtant bien la réalité », a-t-il ajouté.

En fait, les derniers clichés envoyés par la sonde américaine révèlent une diversité et une complexité de reliefs si déroutantes qu’elle n’a pas son pareil dans le système solaire selon les scientifiques de la NASA.

Géologiquement parlant, « la surface de Pluton est aussi complexe que celle de Mars », a estimé le géologue Jeff Moore.

Avec ce qui semblent être des dunes, des coulées de glace d’azote descendant de régions montagneuses vers des plaines et même un réseau de vallées qui a peut-être été creusé par des matériaux coulant à la surface de Pluton, les dernières images transmises par New Horizons présentent une diversité de reliefs unique.

Les dernières images reçues ont permis de pratiquement doubler la superficie visible de Pluton, et cela avec des images d’une précision pouvant aller jusqu’à 400 mètres.

Dans une plaine appelée Sputnik Planum, de gigantesques blocs de glace d’eau semblent flotter dans ce qui pourrait être un vaste dépôt plus dense d’azote gelé.

Autre contraste saisissant, la découverte de parties de Pluton avec une grande densité de cratères alors que des plaines à proximité sont pratiquement dénuées de cratère.

Les observations faites jusqu’à maintenant suggèrent que la planète naine possède un noyau dense entouré d’une épaisse couche de glace, une supposition qui accroît la possibilité de l’existence d’un océan liquide sous cette glace, une hypothèse avancée en juillet par Bill McKinnon.

D’autres images devraient encore être envoyées par New Horizons, de Pluton, mais aussi de ses satellites. D’ailleurs, la sonde devrait envoyer des données sur Pluton jusqu’à la fin 2016.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité