PonoPlayer : de la haute qualité pour la musique en ligne

À l’occasion du festival SXSW, Neil Young a dévoilé son PonoPlayer, un lecteur couplé à un service de musique numérique en haute qualité.

Le chanteur et guitariste Neil Young a de la suite dans les idées en matière de musique numérique. Il a en effet profité du festival SXSW pour présenter son lecteur PonoPlayer.

Concrètement, PonoPlayer sera associé à un service de musique numérique en ligne permettant de télécharger de la musique de haute qualité, de manière bien évidemment parfaitement légale. Le but de ce nouveau service est avant tout de commercialiser des titres dématérialisés en haute qualité.

Alors que Neil Young dirigera le service, PonoPlayer pourra aussi s’appuyer sur John Hamm, un vétéran de l’industrie musicale, qui est en charge de conclure des partenariats avec les majors du disque.

À l’heure actuelle, PonoPlayer est à la recherche de financement, sa campagne sur Kickstarter devant débuter le 15 mars prochain.

Si peu de choses sont pour le moment connues, on sait déjà que le PonoPlayer aura un design triangulaire, qu’il embarquera 128 Go d’espace de stockage et un slot MicroSD, ou encore qu’il sera capable de lire des fichiers Studio Masters 24 bits. Alors que le Walkman ZX1 de Sony, similaire, est commercialisé, 700€, le PonoPlayer sera proposé à 399 dollars, soit moins de 300€.

PonoPlayer, le lecteur de musique imaginé par Neil Young, bientôt sur Kickstarter
PonoPlayer, le lecteur de musique imaginé par Neil Young, bientôt sur Kickstarter

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInstagram : une monétisation qui passera par Omnicom
Article suivantBouygues Telecom : promesses écrites en cas de reprise de SFR

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here