Popcorn Time : grosse menace pour Netflix

Selon Netflix, le service de streaming piraté Popcorn Time serait désormais une grosse menace pour son business.

C’est dans une lettre ouverte adressée à ses actionnaires que Reed Hastings, le PDG de Netflix, écrit : « « Le piratage est l’un de nos plus grands concurrents ».

Ce que Netflix pointe du doigt, c’est que la technologie peer-to-peer des Torrents était avant réservée aux seules internautes pirates. Aujourd’hui, avec l’application Popcorn Time qui cache l’utilisation de cette technologie derrière une interface simple et intuitive, le piratage est en fait à la portée de n’importe qui.

Comme le prouvent des statistiques de recherche de Google pour les Pays-Bas, Popcorn Time fait désormais pratiquement jeu égal avec Netflix en terme de recherche de films.

Alors que Reed Hastings affirmait en 2013 que Netflix était tellement simple que cela allait réduire l’impact de la concurrence du piratage, aujourd’hui Popcorn Time utilise le même argumentaire en devenant encore plus simple que Netflix.

L’autre problème pour Netflix est que les contenus proposés par Popcorn Time sont souvent plus récents que ceux proposés sur la plateforme de VoD, ce qui ne contribue pas à la rendre plus attractive.

Bien que Netflix annonce que Popcorn Time est désormais dans son radar, cela n’empêche pour le moment pas la plateforme de vidéo à la demande d’engranger des revenus vu que la société annonce 1,48 milliard de dollars de recette pour le quatrième trimestre 2014, en nette hausse par rapport aux 1,18 milliard de dollars de la même période une année auparavant.
netflix-comparaison-statistique

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa sonde Dawn commence à livrer des portraits de Cérès
Article suivantFacebook : panne ou cyberattaque ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here