Pourquoi la peau d’un homme peut frissonner en écoutant une voix de femme ?

S’il semble parfaitement avéré, que certaines voix de femmes peuvent faire vibrer les hommes, la question scientifique est pourquoi ? Une étude donne une explication.
Les voix de Mariella Frostrup ou de Scarlett Johansson sont connues pour être séduisantes. Est-ce pour cette raison qu’elles font vibrer les hommes ?

Selon des chercheurs américains, la voix ne serait en fait le seul déclencheur qui fasse frissonner un homme au son d’une voix féminine. Comme l’expliquent le Dr Melanie Shoup-Knox de la James Madison University et le Dr Nate Pipitone de l’Adams State University, le cycle menstruel de la femme aurait un rôle à jouer. Lorsqu’une femme est fertile, cela aurait un effet physiologique au niveau de son larynx, une différence à laquelle les auditeurs réagissent inconsciemment.

Les chercheurs ont découvert une réaction épidermique plus prononcée après cinq secondes d’écoute d’une voix de femme plus fertile. L’étude suggère que le système nerveux serait en fait plus attiré, donc plus réceptif à la voix.

« La capacité d’un homme à identifier et répondre à une femme fertile lui confère un avantage potentiel lors du choix d’une partenaire potentielle. En revanche, les femmes peuvent obtenir un avantage concurrentiel de pouvoir détecter l’état de fertilité des autres femelles », expliquent les auteurs de l’étude.

L’étude a permis de révéler que les voix des femmes fertiles sont les plus attractives, mais aussi que l’activité électrique dans la peau des hommes et des femmes a augmenté d’environ 20% lors de l’écoute d’une voix de femme fertile, alors que le rythme cardiaque a augmenté d’environ 5%.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes idées cadeaux pour passer de joyeuses fêtes
Article suivantADN : le Royaume-Uni précurseur en termes de recherche contre le cancer

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here