Technologie

« Pourquoi suis-je célibataire ? » Voici la réponse de Google

Tous les jours, des millions d’internautes posent à Google une tonne de questions existentielles, plus ou moins faciles ou difficiles. Voici quelques éléments de réponses à l’une des questions les plus fréquentes.

Il est facile de douter de soi lorsqu’il s’agit de relations et d’amour et de se blâmer de ne pas être en couple, blâmons plutôt Platon. Après tout, c’est lui qui a mis en évidence auprès des hommes de son époque ce qu’il appelle le « manque » d’une « moitié », aux environs de 400 ans av. J.-C., soulignant ainsi le sentiment de faiblesse qui suivra les célibataires chaque nouvelle année depuis.

Après une période des fêtes de fin d’année passée à observer les autres couples et les familles se régaler, s’amuser et se frayer gaiement un chemin jusqu’au 1er janvier, il est facile de ressentir la lourde solitude et le manque lié au fait de ne pas avoir de partenaire. La vérité est qu’il des millions de célibataires partout, environ un tiers de la population adulte dans certains pays. Avec des chiffres aussi élevés, arrêtez de justifier votre célibat par un manque d’attractivité et considérez plutôt ce qui suit.

Vous ne rencontrez pas assez de partenaires potentiels

Soyez sûrs que vous ne rencontrerez jamais personne en restant seul à la maison. Et pourtant, paradoxalement, le fait d’être très occupé peut également saboter vos chances. Que ce soit à cause du surmenage, de nombreux voyages, de certains engagements, ou tout simplement à cause de vos cercles sociaux qui n’offrent pas assez de possibilités de rencontrer d’autres individus, il est plus commun que jamais de socialiser sans forger de véritables liens. Vous pourriez être parfaitement satisfait de cette situation, auquel cas vous savez pourquoi vous êtes célibataire et il n’y a pas vraiment de problème nécessitant une solution.

Bien qu’il soit facile de se convaincre que vous rencontrerez quelqu’un « quand le moment sera venu », la réalité est que vous devez faire preuve d’initiative en commençant la recherche — parfois impitoyablement — si vous souhaitez trouver un partenaire. Cela pourrait signifier que vous devriez quitter le bureau à l’heure au moins deux fois par semaine pour organiser un rendez-vous, ou pour une activité avec des amis où il y a une chance de rencontrer et de discuter avec de nouvelles personnes. Faites attention aux angles morts, si vous socialisez seulement lors d’un brunch hebdomadaire avec des amis chaque samedi, demandez-leur au moins s’ils ont des recommandations de personnes qu’ils pourraient vous présenter.

Vous avez des doutes sur les relations, mais vous appelez cela « exigences »

En dépit du fait que la plupart d’entre nous ont été blessés à un moment ou un autre à cause d’une relation infructueuse, peu aiment l’admettre, surtout si nous étions victimes d’infidélité ou de comportements abusifs. Quoi qu’il en soit, il est tout à fait humain de se mettre des barrières de protection et de ne plus faire confiance aussi facilement, il faut faire preuve de prudence en revenant dans la mêlée. Ce qui est plus compliqué, c’est de nier le passé et de lier votre statut actuel à des normes élevées plutôt qu’à vos insécurités compréhensibles.

Que ce soit une attraction pour les mauvais garçons ou une fixation sur les filles impossibles à obtenir, beaucoup de gens feraient bien d’avoir des critères plus élevés pour eux-mêmes quand il s’agit de rencontres. Étant donné que personne n’est parfait, cela vaut la peine d’écrire les cinq qualités vitales que vous recherchez chez un partenaire et de vous concentrer sur celles-ci seul lorsque des partenaires potentiels apparaissent.

Vous n’êtes pas abonné au modèle de relation standard

Oubliez l’époque victorienne et ses mariages à l’accent romantique et passionnel, l’accent aujourd’hui est plus mis sur un arrangement monogame qui dure la plus grande partie de la vie — une vie qui était considérablement plus courte dans le passé. Mais vous n’adhérez peut-être pas au modèle de mariage monogame, ce n’est pas le type relation qui vous convient. Comme nous n’avons plus besoin d’être mariés pour être acceptés socialement, d’autres possibilités s’ouvrent. Qu’il s’agisse de non-monogamie, de polyamour ou même d’engagement asexué. Vous êtes peut-être célibataire parce que vous n’avez pas encore trouvé quelqu’un qui partage votre vision d’une relation — ou peut-être même une vision que vous n’avez pas encore osé partager. Cette année est peut-être l’année de vous assumer et de vivre votre chance en amour.

Vous êtes parfaitement heureux et comblé sans partenaire

Partout où nous tournons de la tête, être en couple est célébré comme un idéal de vie. Mais il y a peu de choses qui nécessitent réellement d’avoir un partenaire au lieu d’être vécues avec les amis, la famille et les histoires plus courtes — ou tout simplement par vous-même. Même avoir et élever un bébé ne sera pas un projet solitaire si vous avez un bon réseau de soutien. La camaraderie devrait être valorisée plus que jamais compte tenu de l’épidémie de solitude qui règne. Mais il est parfaitement possible de se sentir seul dans la mauvaise relation — et dans cette solitude, ressentir encore plus vivement le manque d’amour idéalisé.

Il pourrait y avoir toutes sortes de raisons pour lesquelles vous êtes célibataire, et si vous voulez trouver un partenaire, foncez, mais rappelez-vous juste que le célibat n’est pas nécessairement un problème en soi. L’amitié, le plaisir, une conversation stimulante et l’amour sont toujours à votre portée, c’est à vous de l’inviter.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.