PowerShot G7 X : Canon lance un compact expert de poche

Canon a profité de la Photokina 2014 pour lancer son PowerShot G7 X, un compact expert de poche qui se présente comme un concurrent direct du RX100 de Sony.

Reconquérir sa place de leader du marché des compacts experts de poche ne sera pas une chose simple pour Canon, surtout face au RX100 de Sony. Pourtant, c’est bien ce que compte faire Canon en en présentant son PowerShot G7 X.

Héritier du S120, le PowerShot G7 X offre des caractéristiques techniques à la hauteur du RX100, notamment avec un capteur CMOS de 20 millions de pixels au format 1 pouce, une capacité à atteindre 12800 ISO et la faculté de pouvoir filmer en Full HD jusqu’en 60p, le tout étant stabilisé sur cinq axes.

Avec son zoom ample et lumineux équivalent à un 24-100 mm f/1,8-2,8, le PowerShot G7 X dispose de plusieurs atouts, ou encore son diaphragme à 9 lamelles qui, combiné au grand capteur, promet de superbes floues d’arrière-plan. À cela, il faut ajouter l’ergonomie aboutie de son boitier, l’écran tactile orientable à 180°, les connectivités Wi-Fi et NFC, sans oublier la bague de l’objectif, la roue cerclant le pavé directionnel et la molette de sélection qui sont autant de moyens de réglage de l’appareil.

Alors que la date de commercialisation en France du PowerShot G7 X n’a pas encore été précisée, on sait déjà que son prix public sera de 600 euros, soit 250 euros de moins que son concurrent : le Sony RX100 III.

Canon PowerShot G7 X : un compact expert de poche concurrent direct du RX100
Canon PowerShot G7 X : un compact expert de poche concurrent direct du RX100

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiCloud : de nouvelles photos de stars nues ont été publiées sur le Web !
Article suivantCuriosity : prêt à conquérir le Mont Sharp

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here