Precobs : un logiciel pour prédire les délits

Des êtres humains mutants prédisaient les crimes dans le film Minority Report. Dans la réalité, le logiciel Precobs tente d’en faire de même.

Le film Minority Report, de Steven Spielberg et avec Tom Cruise, a popularisé le roman de Philip K. Dick. L’histoire raconte que, dans un futur proche, la police américaine utilise des êtres humains mutants, les « précognitifs » ou « Precogs » aux capacités mentales surdéveloppées, pour prédire et prévenir les crimes avant qu’ils ne se produisent.

Dans le même ordre d’idée, l’Institut pour une technique prédictive modélisable (IFMPT), une société basée à Oberhausen en Allemagne a développé un logiciel baptisé Pre Crime Observation System, plus simplement nommé Precobs. Se basant sur des bases de données, l’algorithme de cette application associe différents facteurs tels que le lieu, la date, la récurrence des délits passée, le type de délit, etc. pour prédire le lieu où risque de se produire un délit sur la base des probabilités.

Depuis que la ville suisse de Zurich s’est équipée de ce logiciel en juillet dernier, le nombre de cambriolages dans les zones ciblées par Precobs a été réduit de 30%.

Actuellement en test en Bavière, Joachim Herrmann, le ministre bavarois de l’Intérieur souligne que les premiers résultats obtenus par le logiciel sont « prometteurs », il ajoute : « Je suis optimiste sur une poursuite de l’utilisation de Precobs et pense même que son utilisation peut être étendue à toute la Bavière » alors qu’il est pour le moment évalué pour les cambriolages à Munich et Nuremberg.

Selon le quotidien Berliner Zeitung, la police berlinoise serait également intéressée par ce logiciel. Un porte-parole a notamment déclaré : « La police de Berlin attend pour l’instant les résultats des tests effectués en Bavière. Ce n’est qu’à la fin de cette phase de tests et au terme d’une évaluation des résultats que nous déciderons d’une acquisition ».

Grâce à Precobs, on se rend compte qu’un concept de science-fiction présenté dans un film peut parfaitement devenir une réalité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe Japon lance sa sonde Hayabusa-2
Article suivantOrion : comment vont vivre les astronautes ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here