Présentation des Archos 50C et 50B Oxygen

Archos vient de dévoiler ses deux nouveaux modèles de smartphone, les Archos 50C et 50B Oxygen.

C’est à partir d’hier, vendredi 13 juin, qu’Archos annonce la disponibilité des Archos 50C et 50B Oxygen, ses deux nouveaux modèles de smartphones. Proposés à 199 euros et 149 euros, la seule différence entre eux se situe au niveau de leur processeur.

Les Archos 50C et 50B Oxygen embarquent un cran IPS de 5 pouces en 720p, 1 Go de RAM, une capacité de stockage de 8 Go extensibles par carte microSD à 64 Go, du HSPA 21 Mb/s, du Bluetooth 4.0, du Wi-Fi, un capteur de 8 mégas pixels en 1080p avec autofocus et flash LED, une caméra frontale de 2 mégapixels en 1080p, une batterie de 2 000 mAh et Android Jelly Bean 4.2.

Au niveau processeur, Archos 50C Oxygen embarque un octo-core MediaTek MT6592 cadencé à 1,7 GHz alors que l’Archos 50B Oxygen se contente d’un quad-core MediaTek MT6582 cadencé à 1,3 GHz.

Si ces deux modèles ont tout pour faire de ces terminaux des appareils haut de gamme, on soulignera qu’il ne propose malheureusement aucune compatibilité 4G.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentVoulez-vous connaitre votre personnalité sur Facebook ?
Article suivantNASA : le moteur à distorsion de l’USS Enterprise n’est pas forcément une utopie

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here