PRISM : répercussion négative sur le Cloud Computing

Alors que le Cloud Computing était en plein essor, les révélations sur le scandale PRISM impactent directement la crédibilité des services Cloud.

Si le scandale PRISM place la NSA au cœur d’un problème d’espionnage, mais aussi les géants du web, les révélations faites ont d’autres répercussions, par exemple au niveau du Cloud Computing. En effet, selon plusieurs études, la confiance dans l’informatique dématérialisée s’est passablement érodée.

Pour le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) qui a sondé les entreprises allemandes, 54% des dirigeants estiment que l’utilisation des services du Cloud Computing est risquée ou très risquée. Même son de cloche pour Cloud Security Alliance (CSA) qui révèle que 56% des entreprises interrogées sont moins tentées de recourir à l’informatique dématérialisée.

Mais ce qu’il faut surtout remarquer, c’est que ce sentiment négatif à l’encontre du Clou Computing s’est sérieusement détérioré depuis les révélations sur le programme PRISM de la NSA. Si 6% des répondants à PwC estimaient très risqué d’exploiter les services du Cloud lors d’une précédente enquête, ils sont aujourd’hui 2% à avoir ce sentiment négatif.

De fait, le succès du Cloud Computing devrait subir un sérieux ralentissement, en tout cas pour les services américains. Les acteurs non américains de ce marché pourront peut-être en profiter, sauf si de nouvelles révélations…

Tags

One Comment

  1. Bonjour, mes excuses, mais je ne peux pas comprendre quel besoin y à t-il
    de confier quoique ce soit à un  » nuage » informatique qui plus est
    «  » contrôler et fatalement espionner par nos concurrents qui cherche à tout prix à tout voir et tout savoir de nos affaires et plus si possible
    signé, l’auteur du projet » Belgian fire services

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker