Un problème technique cause le report du lancement du satellite Lisa Pathfinder

Normalement, une fusée Vega aurait dû décoller dans la nuit du 1er au 2 décembre avec le satellite Lisa Pathfinder à son bord. En raison d’un problème technique, ce lancement a été reporté.

C’est dans le cadre de la relativité générale qu’Albert Einstein avait prédit l’existence des ondes gravitationnelles. Malgré plusieurs programmes de recherche, elles sont toujours indétectables à l’heure actuelle. C’est dans l’espoir de pouvoir les détecter et mesurer un jour que l’Europe poursuit cette quête.

Lisa Pathfinder, un test pour eLISA

L’objectif de l’Europe est de lancer la mission eLISA, une constellation de trois satellites en orbite héliocentrique. Au-delà de 2030, cette mission devra détecter des ondes gravitationnelles. Mais avant cela, certaines technologies doivent être testées. D’où l’actuelle mission du satellite Lisa Pathfinder.

Ce satellite doit être lancé depuis Kourou (Guyane), à bord d’une fusée Vega. Il sera largué sur une orbite basse. C’est ensuite par ses propres moyens qu’il s’éloignera pour rejoindre le point Lagrange 1, à 1,5 million de kilomètres de la Terre. À cette position, qui devrait être atteinte au courant du mois de janvier, Lisa Pathfinder sera idéalement positionnée pour effectuer sa mission d’évaluation, à un point où l’attraction solaire et celle de la Terre se compensent.

Sa mission va être d’estimer la distance entre deux cubes d’or et de platine, positionnés en lévitation dans des cavités distantes de 38 centimètres. Un système laser va mesurer les infimes variations de cette distance, comprises entre 1 et 100 milliardièmes de millimètre ! Des micropropulseurs sont prévus pour compenser les éventuels effets du vent solaire afin que le satellite soit parfaitement stable en permanence.

Lancement retardé à cause de la fusée Vega

Normalement, une fusée Vega aurait dû décoller dans la nuit du 1er au 2 décembre avec le satellite Lisa Pathfinder à son bord. Mais ce lancement n’a pas eu lieu. « Des vérifications complémentaires ont été décidées concernant un problème technique sur le lanceur Vega », a annoncé l’ESA dans un communiqué.

Les équipes travaillent actuellement à résoudre ce problème. Le communiqué précise que « Une revue des résultats se tiendra demain afin de décider si un lancement est possible le 3 décembre ». Tous les chercheurs sont bien évidemment impatients de ce lancement, une possible avancée dans la détection des ondes gravitationnelles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent« Dessine la voiture de tes rêves » : Toyota compte sur votre jeune imagination
Article suivantBagarre entre égyptologues au sujet de Néfertiti

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here