Project Phire : un verre à la résistance au choc du Gorilla Glass et celle aux rayures du saphir

Après avoir mis l’accent sur la résistance aux chutes avec le verre Gorilla Glass 4, Corning lève le voile sur Project Phire, une nouvelle génération de verre qui ajoute la résistance aux rayures.

En novembre dernier, Corning avait annoncé le verre Gorilla Glass 4, une nouvelle génération de verre de protection pour terminaux mobiles qui mettait l’accent sur la résistance aux chutes. Ce vendredi 6 février, devant un parterre d’investisseurs réunis à New York, Corning lève le voile sur le Project Phire.

Comme l’explique James Clappin, le PDG de Corning, « le saphir était très bon en termes de résistance aux rayures, mais beaucoup moins en cas de chute ». Avec son Projet Phire, Corning compte proposer une nouvelle génération de verre qui réunit le meilleur des deux mondes en étant aussi résistant au choc que le Gorilla Glass 4 et résistant aux rayures que le saphir de synthèse.

Corning précise que ce verre ne se brise que dans 20% des chutes d’une hauteur d’un mètre, ce qui le rendrait deux fois plus résistant aux chocs que les verres de la concurrence, saphir de synthèse compris.

Sans qu’aucun détail technique ne soit donné sur la technologie en elle-même, il est tout de même précisé que le procédé est très avancé et que cette nouvelle génération de verre devrait être mise à disposition des fabricants de terminaux mobiles encore cette année.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLunar Reconnaissance Orbiter nous fait découvrir la face cachée de la Lune
Article suivantLa France a commencé à bloquer The Pirate Bay
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here