Project Wing : les drones de Google vont prendre leur envol aux États-Unis

Google va pouvoir tester les drones de livraison de son Project Wing aux États-Unis en coopération avec l’agence fédérale de l’aviation (FAA).

À l’image d’Amazon qui a préféré s’exiler au Royaume-Uni pour faire ses essais de drone-livreur, les entreprises américaines préfèrent quitter les États-Unis pour procéder à ce genre d’essai en raison d’une législation inadaptée. Pour son Project Wing, Google, respectivement Alphabet, va pourtant rester aux États-Unis.

C’est la Maison-Blanche qui vient d’annoncer qu’Alphabet et l’agence fédérale de l’aviation (FAA) allaient coopérer pour tester des drones de livraison aux États unis. Cette collaboration s’inscrit dans une série d’initiatives dévoilées par l’administration Obama pour encourager le développement d’usages autres que récréatifs pour les drones.

Il est précisé que les essais se feront sur l’un des six sites de tests de drones de la FAA avec les prototypes du Project Wing dans le but de « gagner une expérience opérationnelle complète du service de livraison dans un environnement de tests sûr ». Il est prévu que les essais concernent le transport de paquets placés à l’extérieur du drone, les vols hors du champ de vision de leur opérateur ainsi que la conception d’un système de communication pour la gestion de l’espace aérien pour les petits drones évoluant à basse altitude (moins de 400 pieds, environ 120 mètres).

Les données du Project Wing seront partagées avec la FAA et le gouvernement

La grande question pour tous les acteurs qui travaillent sur les drones est de savoir si la législation américaine sera un jour adaptée. Cette question trouvera peut-être sa réponse dans cette coopération entre Google et la FAA. En effet, il est prévu que les données recueillies pendant les essais par Google soient partagées avec le régulateur et le gouvernement,

Il est à noter qu’une porte-parole du laboratoire X a précisé que cela serait « la première fois que les drones du Project Wing allaient être testés avec la FAA ». Cela semble donc indiquer que l’agence gouvernementale commencerait sérieusement à s’intéresser à la question des drones, ce qui est certainement une bonne nouvelle pour Google, mais aussi pour Amazon et les autres entreprises intéressées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here