Projet Ara : Toshiba dévoile 3 appareils photo différents

À l’intention du smartphone en kit de Google, le Projet Ara, Toshiba vient de dévoiler 3 appareils photo différents.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le Projet Ara de Google vise à proposer des smartphones en kit. Selon les besoins spécifiques de l’utilisateur, celui-ci pourrait choisir tous les éléments qui composeront le terminal qu’il souhaite. Dès lors, pour concevoir son smartphone, un client pourrait être amené à se poser des questions aussi existentielles que de savoir si le capteur photo doit être de 5 ou de 13 mégapixels ?

Cette question est d’ailleurs parfaitement d’actualité vu que Toshiba a profité du Modular Phone Forum de Singapour pour dévoiler 3 appareils photo différents pour le Projet Ara.

Compatible avec l’endosquelette Spiral-2, il s’agit de deux modules photographiques dorsaux, un de 5 mégapixels et l’autre de 13 mégapixels, ainsi qu’un capteur frontal de 2 mégapixels.

Hormis ces 3 modules photographiques, Toshiba travaille également sur d’autres types de modules pour le Projet Ara, notamment du NFC, des extensions de mémoire, ou encore la gestion de la charge par induction.

Bien évidemment, Toshiba n’est pas la seule entreprise à préparer des modules pour le Projet Ara. Le prochain Mobile World Congress de Barcelone pourrait d’ailleurs nous en apprendre beaucoup plus.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLenovo retire son logiciel espion
Article suivantApple : 5 ans pour lancer sa voiture électrique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here