Prologue Allroad : un troisième concept Audi

En présentant le concept-car Prologue Allroad, Audi dévoile un troisième concept Prologue, ce qui en fait une nouvelle gamme stylistique.

Audi avait présenté le Prologue au Salon de Los Angeles, puis le Prologue Avant au Salon de Genève et maintenant le Prologue Allroad au Salon de Shanghai. Comme les noms d’indiquent, il s’agit de modèles dérivés l’un de l’autre. Mais plus que cela, il faut voir dans ces trois concept-cars les orientations de la nouvelle gamme stylistique voulue par le design Marc Lichte.

Que dire de ce Prologue Allroad ? Hormis sa garde au sol surélevée de 77 mm, ses boucliers spécifiques et ses protections de caisse en plastique brut, il se différencie très peu du Prologue Avant. Ces différences minimes suffisent à magnifier le style de ce grand break, long de 5,13 m. Il gagne en prestance et en équilibre. Sa calandre hexagonale horizontale se marie à un bouclier moins agressif que sur les Prologue et Prologue Avant.

Dans l’habitacle, le mobilier est strictement identique à celui du Prologue Avant. La seule nouveauté est un set de bagagerie conçu spécifiquement pour s’adapter au coffre de la voiture.

Dans cette même continuité, les technologies embarquées sont donc reprises.

Pour séduire l’Europe, mais surtout l’Asie, Audi compte sur ses hybrides rechargeables. C’est ainsi que, en lieu et place du diesel-électrique du Prologue Avant, le Prologue Allroad embarque un V8 essence biturbo, associé à un moteur électrique intégré à une boîte à vitesses automatique à huit rapports. Cette motorisation développe une puissance de 734 ch et un couple de 900 Nm, de quoi avaler le 0 à 100 km/h en 3,5 secondes.

Avec sa batterie lithium-ion de 14,1 kWh, le Prologue Allroad possède une autonomie annoncée de 54 kilomètres, ce qui fait chuter la consommation sur cycle à 2,4 l/100 km.

En images : Audi Prologue Allroad

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLégère hausse et 4G pour tous les forfaits RED
Article suivantPeugeot annonce l’arrivée imminente d’un concept-car de supercar

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here