Promotion plus facile pour les hommes à cause de leur créativité

Pourquoi est-ce qu’obtenir une promotion semble plus facile pour les hommes ? Une étude explique que c’est en raison de leur créativité supérieure à celle des femmes.

À compétences égales, les hommes sont censés être plus créatifs que les femmes, c’est ce que révèle une étude.

« Notre recherche montre que les croyances au sujet du fait de réfléchir de manière créative correspond considérablement au contenu unique du stéréotypes masculins », a déclaré Proudfoot Devon, chercheur principal de cette étude et chercheur à l’Université Duke.

Selon les scientifiques, cette créativité différencie les hommes et les femmes et explique pourquoi les hommes ont tendance à être promus plus rapidement que les femmes dans un éventail de professions.

L’étude révèle que la créativité est une caractéristique associée à l’homme au même titre que l’esprit de décision, la compétitivité, la prise de risque, l’ambition et l’audace. Le stéréotype féminin se caractérise plus avec des traits tels que la coopération et la compréhension.

Dans une seconde étude, ce sont les professions d’architecte et de designer de mode qui ont été plus particulièrement comparées du point de vue de la créativité. Si aucune différence notable entre hommes et femmes n’a été remarquée dans la mode, ce n’est pas le cas dans l’architecture : l’architecte homme a été jugé plus créatif que l’architecte femme.

Pour finir, les chercheurs se sont aussi penchés sur les évaluations de rendement pour les cadres de haut niveau inscrits dans un programme MBA. Leurs idées novatrices ont été étudiées par leurs subordonnés directs et les superviseurs.

Une fois de plus, les cadres masculins ont tendance à être qualifiés de plus novateurs que leurs homologues féminins.

« En suggérant que les femmes sont moins susceptibles que les hommes à avoir une pensée créatrice reconnue, notre recherche indique non seulement une raison pourquoi les femmes ne peuvent pas atteindre des positions de leadership corporatif, mais suggère également pourquoi les femmes restent largement absentes des cercles élitistes au sein des industries de création », conclut déclaré Proudfoot Devon.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle améliore son aide aux sites piratés
Article suivantLe PDG de BlackBerry présente le nouveau Priv avant l’heure

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here