Protection des données : 20% des sites mondiaux ne sont pas conformes

Alors que les sites internet doivent fournir des informations aux utilisateurs sur l’usage fait des données personnelles, 20% d’entre eux ne le font pas.

Quelle utilisation est faite de vos données personnelles collectées par les sites web ? Dans 20% de cas, l’utilisateur n’est pas informé par les sites internet où les applications mobiles ne fournissent aucune information au sujet de leur politique de protection des données personnelles. Ce constat émane de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

C’est en collaboration avec 19 autres homologues, notamment américains, allemand, australien, anglais, etc., que l’instance française ait audité 2 180 sites internet ou applications, parmi les plus utilisés à travers le monde. Le constat est sans ambages avec plus de 20% des sites et applications audités qui ne mettent à disposition des utilisateurs aucune politique de protection des données suivie, alors même que des données personnelles sont collectées, un chiffre qui monte même à près de 50% en ne considérant que les applications mobiles.

De ce fait, les personnes qui visitent ces sites ou applications n’ont aucun moyen de maitriser leurs données, c’est ce que dénoncent les vingt autorités nationales de protection des données. Elles ajoutent que dans une autre mesure, des politiques de protection des données existent, mais qu’elles sont trop généralistes pour être pertinentes, ce qui empêche également aux utilisateurs de connaitre la finalité de l’usage fait des données personnelles collectées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : pas de Siri pour l’iPhone 5C ?
Article suivantTechnologie : un PC portable alimenté par le solaire, ça existe !
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here