Proxima sera le nom de la prochaine mission française à bord de l’ISS

C’est en novembre 2016 que Thomas Pesquet rejoindra l’ISS pour une mission de six mois qui a été baptisée Proxima.

La prochaine mission française à bord de la Station spatiale internationale (ISS) débutera en novembre 2016. C’est l’astronaute français Thomas Pesquet qui rejoindra la station pour y passer six mois. Pour donner un nom à ce voyage, l’ESA avait lancé un appel à la créativité des internautes.

Proxima a été choisi parmi 1300 propositions

La demande de l’Agence spatiale européenne a reçu de nombreuses réponses vu que ce sont 1300 propositions qui sont arrivées de France et d’Europe. À l’occasion d’une conférence de presse organisée au secrétariat d’État à la Recherche à Paris, Thomas Pesquet a indiqué qu’il avait choisi Proxima, une proposition faite par un jeune Toulousain de 13 ans.

« J’ai choisi Proxima parmi 1300 propositions françaises et européennes. Je voulais m’inscrire dans la tradition des vols habités français qui a toujours eu des noms d’étoiles et de constellations », a expliqué l’astronaute.

Proxima aussi pour « proximité avec les gens »

Proxima fait bien évidemment référence à Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de notre système solaire. Mais pas seulement. Comme l’explique Thomas Pesquet, il s’agit aussi « d’une métaphore de l’exploration spatiale ».

En dévoilant également le logo bleu de la mission, il explique qu’il a aussi choisi Proxima pour son sens de proximité, car il compte « rester à proximité des gens, en termes de résultats scientifiques, afin que cela serve à la population ». Il compte aussi « partager cette expérience à travers les réseaux sociaux, les vidéos que l’on fera à l’intérieur de la station pour essayer d’embarquer les gens avec nous ».

Samuel, le Toulousain de 13 ans, sera personnellement appelé

Thomas Pesquet ajoute encore qu’il appellera Samuel, le jeune Toulousain de 13 ans qui a proposé l’appellation Proxima, « aujourd’hui ou demain ». Après son voyage dans l’espace, il compte aussi lui remettre un bout du patch qui sera allé dans l’espace.

Que pensez-vous du fait que la mission soit nommée Proxima ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que le réseau Tor a été attaqué par une université commanditée par le FBI ?
Article suivantVendredi 13 : un OVNI s’est désintégré au-dessus du Sri Lanka

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here