Publication des comptes Iliad : mieux vaut tard que jamais !

En retard par rapport aux autres opérateurs, Iliad a enfin publié ses comptes et résultats financiers du premier semestre. Pas de quoi rougir, le Free mobile est en croissance positive.

Si l’on s’en tient aux résultats du premier trimestre 2015, les comptes publiés pour Iliad affichent un chiffre d’affaires de 437,9 millions d’euros pour un nombre d’abonnés identifiés de 20,6 millions pour la période englobante fin 2014 à fin mars 2015 ; ainsi la moyenne dégagée du nombre d’abonnés pour ce premier trimestre se situe à 10,3 millions.

Où se situe le Free Mobile par rapport aux concurrents ?

À partir de ces données chiffrées, on peut donc procéder à une estimation de l’ARPU de Free Mobile. À titre de rappel, l’ARPU est défini dans le jargon de la téléphonie mobile comme étant le revenu moyen par abonné réalisé par un opérateur. Partant de là, on évalue l’ARPU de Iliad à 14 euros. À titre de comparaison, les principaux concurrents ont, quant à eux un ARPU qui est de 22,9 euros pour Bouygues télécoms, 21,80 euros pour SFR et 22,60 euros pour Orange. L’entité Iliad est distancée par ses rivaux de plus de 35%, en tout cas sur ce segment de l’ARPU.

Pour information, Free Mobile a une originalité, qui pour le moins qu’on puisse dire est d’une grande simplicité ; en effet le Iliad ne propose exclusivement à ses abonnés que 2 forfaits : l’un à 2 euros et le second à 19,99 euros. Ceci dit, et au vu des résultats financiers de l’opérateur sur le premier semestre, il n’a pas à rougir face à ses concurrents. On peut même lui accorder un large satisfecit : sur les six mois, le groupe Iliad a enregistré une nette progression d’une part de son chiffre d’affaires de l’ordre de 10% avec un montant de 2 milliards d’euros et d’autre part de ses revenus de 7% avec un montant de 624 millions d’euros. Ces hausses s’expliquent essentiellement par une bonne dynamique de l’activité téléphonie mobile du groupe. Au même moment, ses concurrents dans leur ensemble affichent des résultats financiers en baisse.

Cela doit-il pour autant dire que Free Mobile devient un sérieux adversaire aux autres géants de la téléphonie mobile ? C’est un pas qu’on ne saurait franchir sans un minimum de vigilance ; n’oublions pas que même si Iliad affiche ambitieusement ses 10,3 millions d’abonnés au trimestre précédent, Bouygues télécoms est quant à lui à 11 millions d’abonnés pour la même période. Comme quoi, on ne détrône pas des rois anciens aussi facilement !

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker