Publicité : bloquer les e-mails qui vous traquent

On parle beaucoup de vos habitudes de surf qui sont épiées par les annonceurs. Mais ce n’est pas tout. Vous êtes traqués même dans votre boite de messagerie !

Vous n’avez certainement jamais entendu de sociétés telles que Yesware, Bananatag ou encore Streak. Si vous ne les connaissez pas, elles vous connaissent en sachant exactement quand vous avez ouvert un e-mail en provenance de l’un de leurs clients. Eh oui, ces entreprises savent précisément quand vous avez ouvert un courriel, sur quel type de machine vous l’avez fait, et cela sans que vous le sachiez ou que vous consentiez à partager cette information.

Si vous voulez savoir comment cela fonctionne, c’est simple. Il suffit d’insérer une image transparente de 1 × 1 pixel dans un e-mail. Lorsque le message est ouvert, l’image « ping » le serveur, ce qui fournit le moment où vous avez ouvert le mail, mais aussi votre emplacement et l’appareil que vous utilisez. Il s’agit en fait d’une sorte de confirmation de lecture que vous envoyez sans le vouloir.

Le Pixel tracking est une pratique établie de longue date qui n’a rien d’illégale. Google propose même une page d’aide aux publicitaires qui veulent utiliser cette technique.
Heureusement, il existe des solutions pour se prémunir de cet espionnage à votre insu de votre vie privée.

C’est en apprenant l’existence de Streak que Sonny Tulyaganov a eu l’inspiration de créer Ugly Mail, une extension pour le navigateur Chrome. « Savoir que l’on suivait mes courriels, voir quand et quel dispositif j’utilisais pour regarder mes mails, j’ai trouvé ça très inquiétant. J’ai donc décidé ce qu’il en était de ma boîte de réception », a-t-il raconté à Wired. C’est comme cela, en quelques heures, que Ugly Mail est né.

Une fois que Ugly Mail est installé, l’extension identifie les e-mails comportant du Pixel tracking. Ces messages sont alors affublés d’un « œil » dans votre boîte de réception pour vous indiquer que si vous l’ouvrez, cela préviendra l’expéditeur.

Bien que très pratique, Ugly Mail n’est pas parfait. Il n’est disponible que pour le navigateur Chrome et ne fonctionne qu’avec Gmail, pas avec Outlook par exemple. Sonny Tulyaganov annonce que des versions pour Firefox et Safari sont en préparation.

Toujours pour Chrome, il existe également PixelBlock. Cette extension permet de bloquer les tentatives de suivi de mails. Comme le prouve l’œil barré de rouge si vous essayez ce logiciel, il arrive bloquer la curiosité des annonceurs.

Tout comme Ugly Mail, PixelBlock n’est pas parfait en n’étant disponible que pour Chrome. Pourtant, ces deux outils sont là pour vous démontrer que la lutte contre la traque des annonceurs est lancée, que d’autres solutions, certainement meilleures, ne tarderont pas à être disponibles.

Le plus important dans tout cela, c’est surtout de vous rendre sensible au fait que les mails que vous recevez peuvent servir à vous traquer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTélécoms : Iliad est le « chouchou » des analystes européens
Article suivantApplication pour nageurs : Coach Nage passe en version 1.2

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here