Publicité : Dailymotion veut sa part du gâteau

La plateforme française Dailymotion compte séduire les annonceurs avec Dailymotion Exchange, sa nouvelle place de marché. Dailymotion veut attirer les annonceurs avec sa place de marché

C’est pour rattraper son retard sur YouTube que Dailymotion lance officiellement Dailymotion Exchange, une place de marché vidéo à l’intention des annonceurs. L’idée de cette plateforme, à l’échelle mondiale, est d’être plus attractive aux yeux des marques en proposant de nouvelles opportunités.

Pour tenter de récupérer sa part du gâteau publicitaire mondial, Dailymotion propose un marché où il est possible d’acheter de façon automatisée et en temps réel des emplacements publicitaires en se basant sur un ensemble de critères de ciblage, mais aussi de canaux. Pour ce faire, la plateforme propose deux niveaux de ciblage : par contexte (actualités, arts, cinéma, jeux vidéo, sport, technologie, etc.) et par audience (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, etc.), une classification qui peut être encore être affinée selon un format cible (preroll, preroll interactif, etc.) ou un type d’écran (ordinateur, mobile, tablette ou TV).

En cours de déploiement depuis quelques semaines, Dailymotion Exchange est désormais disponible à l’échelle mondiale. Elle est reconnaissable au sigle DMX.

Pour attirer les annonceurs, Dailymotion rappelle quelques chiffres : 2,5 milliards vus de vidéos, 15 milliards d’enchères par mois, 200 millions de profils qualifiés et 45 000 partenaires fournissant du contenu.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! annonce la fin de Yahoo! Directory
Article suivantVolkswagen : l’hybride passe de la Golf à la Passat

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here