Publicité : le marché mobile va doubler cette année

Selon une étude réalisée à l’échelle mondiale, le marché de la publicité mobile devrait doubler cette année.

Alors que les utilisateurs deviennent de plus en plus mobiles, les annonceurs suivent le mouvement ciblant de plus en plus leurs campagnes sur les terminaux mobiles. C’est de cette manière, en réalisant une étude à l’échelle mondiale, que Rubicon Project estime que les dépenses publicitaires sues mobiles devraient doubler en 2014.

Selon Rubicon Project, alors que les annonceurs étaient 7% en 2013 à viser les mobiles, ils seront 16% en 2014 à se tourner vers la mobilité.

Plus en détail, 36% des dépenses publicitaires devraient concerner les applications mobiles, 31% les sites optimisés pour mobiles et 33% concerneraient les formats Web standards disponibles sur tablettes. Au niveau des formats, les annonceurs miseront à 69% pour des standards, 59% opteront pour le Rich Media et les bannières extensibles alors que 54% choisiront la vidéo.

Alors que des budgets vont se débloquer, le plus important pour les investisseurs est de pouvoir mesurer le retour sur investissement de leurs dépenses. Que cela soit le tracking, les cookies ou les pixels-espions, toutes les méthodes sont bonnes pour y parvenir même si certains soucis perdurent, comme celui du cross-device.

Au final, il faut surtout retenir que le marché du mobile a déjà démarré et que celui de la pub sur mobiles lui emboite le pas dans la foulée, avec certainement encore de grands progrès en la matière qui vont arriver.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNokia X : tout ce que vous voulez savoir
Article suivantWhatsApp : aucune tentative de reprise de la part de Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here