Qualcomm Quick Charge 3.0 : recharger 80% de sa batterie en 35 minutes

Qualcomm a présenté Quick Charge 3.0, la troisième version de sa technologie de recharge rapide. Elle permet de recharger 80% de la batterie de son smartphone en seulement 35 minutes.

La seconde version de la technologie de recharge rapide Quick Charge avait été présentée en 2014. Aujourd’hui, Qualcomm a levé le voile sur la troisième version.

Cette nouvelle version est bien évidemment plus performante que la précédente, 34% plus efficace pour être exacte. Elle permet de recharger la batterie d’un smartphone à 80% en seulement 35 minutes alors qu’un terminal sans cette technologie mettra une heure et demie pour atteindre le même résultat.

Pour charger si rapidement les batteries, la technologie Quick Charge utilise l’Intelligent Negotiation for Optimum Voltage (INOV), un algorithme permettant au chargeur de déterminer la puissance optimale pour charger une batterie, donc réduire son temps de chargement.

Alors que Quick Charge 2.0 ne prenait en charge que les tensions 5V, 9V, 12V et 20V, Quich Charge 3.0 devient plus souple en étant capable de prendre en charge toutes les tensions comprises entre 3,6V et 20V, par palier de 200 mV.

Qualcomm précise aussi cette troisième version améliore le mode de chargement rapide de 27% et réduit la dissipation thermique de 45%.

Alors que la technologie Quick Charge 2.0 est implantée dans 40 appareils mobiles et 100 accessoires, il est certain que la nouvelle version aura autant de succès auprès des fabricants. Cela signifie que des appareils équipés de la technologie Quick Charge 3.0 devrait rapidement apparaitre. Elle sera notamment implantée sous la forme d’option dans les processeurs SnapDragon 820, 620, 618, 617 ainsi que 430.

Par ailleurs, Quick Charge 3.0 est rétrocompatible avec les versions précédentes.

qualcomm-quick-charge-3-0-recharger-80-de-sa-batterie-en-35-minutes

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S7 : les dernières rumeurs sur le prochain fleuron de Samsung
Article suivantiPhone 6S : Apple annonce des précommandes « exceptionnellement fortes »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here