Que faut-il retenir de la Google I/O 2016 ? L’ingérence de l’AI

C’est dans le Shoreline Amphitheatre sur son campus de Mountain View que le géant du web a organisé sa conférence Google I/O 2016 du 18 au 20 mai dernier. Ce rendez-vous dédié aux développeurs a été l’occasion de découvrir les nouveautés à venir de l’entreprise. Cela a surtout permis de constater l’ingérence de l’intelligence artificielle (AI) dans ses produits.

Traditionnellement, la prochaine version à venir d’Android est le cœur de la conférence I/O, pas cette année. Ce n’est pas dû au fait qu’il s’agit de la première conférence organisée sous l’égide d’Alphabet, ce qui semble avoir exclu certaines présentations de produits connexes, mais surtout en raison du fait qu’une préversion d’Android N est disponible depuis le mois de mars. En fait, la vedette de cette année a été l’intelligence artificielle.

L’annonce phare de la Google I/O 2016 a clairement été le lancement de Google Assistant, un assistant virtuel à la mode Siri, Cortana ou Alexa. Par rapport aux solutions de la concurrence, il se différencie par sa propension à pouvoir puiser dans Google Search et s’appuyer sur la puissance d’Android. Il ne faut surtout pas oublier que la firme de Mountain View possède déjà une grande expertise en matière de reconnaissance vocale grâce à Google Now.

Là où Google Assistant promet de faire très fort, c’est qu’il va pouvoir s’appuyer sur le contexte d’une requête. À l’image de l’exemple cité par Sundar Pichai, la simple question « qui a sculpté ceci ? » posée devant une sculpture utilisera en fait la géolocalisation pour déterminer l’œuvre concernée par la question, sans devoir explicitement la mentionner au moment d’interroger l’assistant vocal.

Dérivé directement de Google Assistant, le géant du web annonce Google Home, une petite enceinte qui doit venir directement concurrencer le dispositif Echo d’Amazon en tant qu’assistant domestique. En plus de répondre aux requêtes et diffuser de la musique, il sera aussi capable d’interagir avec d’autres dispositifs de la maison, que cela soit un Chromecast, ou des systèmes domotiques tels que des interrupteurs pour la lumière, des thermostats compatibles…

L’autre axe principal des produits présentés lors de la Google I/O 2016 concerne la communication. Pour contrecarrer WhatsApp et Skype, ce sont respectivement Google Allo et Google Duo qui ont été présentés. Pour ces nouvelles applications, l’accent a été mis sur la simplicité… et l’intelligence artificielle.

Par exemple, Google Allo recourt au machine learning et à l’IA pour proposer des réponses prédictives. Là encore, le contexte de la conversation est pris en compte pour des propositions plus ciblées. En plus, pour répondre directement aux différentes questions que se poseraient les participants à une conversation, Google Assistant est directement inclus.

Au final, malgré tout ce qui a été dit au sujet des présentations faites lors de la Google I/O 2016, c’est bel et bien l’intelligence artificielle qui a été la vedette cette année vu qu’on la retrouve au cœur de pratiquement toutes les nouveautés présentées. En clair, cela signifie aussi que les utilisateurs seront de plus en plus épiés pour que les systèmes puissent prédire son comportement d’une manière appropriée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes robots sont aussi capables de garder des troupeaux de vaches
Article suivantSolidarité suédoise entre Zlatan Ibrahimovic et Volvo autour du V90
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here