Plus que quelques jours avant la fin de la mission Rosetta

La mission Rosetta touche à sa fin. D’ici quelques jours, ce vendredi, la sonde européenne se posera sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko.

Cela fait maintenant près de deux ans que la sonde européenne Rosetta observe la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, une mission entamée il y a douze ans. Ce vendredi 30 septembre, elle prendra fin.

C’est en effet ce vendredi que l’Agence spatiale européenne (ESA) a décidé que l’aventure de Rosetta s’achèvera. C’est à cette date que la sonde se posera en douceur sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko pour une sorte de baiser de la mort. « Le 30 septembre marquera la fin des opérations de la sonde en orbite autour de la comète 67P depuis août 2014 », avait indiqué Matt Taylor, le responsable scientifique de la mission.

Jusqu’à la dernière minute de sa mission, Rosetta prendra des photos et recueillera des données sur les gaz au plus près de la surface de Tchouri. « Nous ne sommes pas allés avec Rosetta dans les deux derniers kilomètres et nous pensons qu’ils sont essentiels à la compréhension de la façon dont les gaz et la poussière s’échappent de la surface pour gagner l’atmosphère extérieure », a confié Matt Taylor.

Des données essentielles qui subsisteront malgré la fin de la mission Rosetta

Alors que la mission Rosetta, tout comme la mission de Philae, a tenu en haleine la communauté scientifique et le grand public pendant de nombreux mois, l’atterrissage de la sonde signifie la fin de la mission à proprement parler, mais pas celle des très nombreuses données qui ont été collectées. En effet, toutes les données collectées par les deux vaisseaux vont servir de base aux scientifiques pendant encore de nombreuses années, des connaissances essentielles pour mieux comprendre la formation de la Terre et des autres planètes de notre système solaire. D’ailleurs, tous les scientifiques qui ont travaillé sur cette mission s’accordent à dire que les résultats obtenus sont allés au-delà de tout ce qui était espéré.

On peut d’ores et déjà affirmer que Rosetta nous manquera, tout comme Philae nous a manqué lorsque l’ESA a vainement tenté de reprendre contact avec l’atterrisseur. Il est encore bon de préciser que la mission va se terminer sur une bonne note vu que Philae a finalement été repéré, ce qui va permettre à Rosetta de se poser au plus près de l’atterrisseur pour qu’il reste à jamais proche l’un de l’autre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn router sans fil Google WiFi présenté la semaine prochaine
Article suivantDeus Ex : Mankind Divided, un jeu qui pose des questions existentielles
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here