Le rachat de Twitter n’est plus à l’ordre du jour des acquéreurs potentiels

Toutes les négociations pour le rachat de Twitter sont au point mort, plus personne n'est intéressé

Alors qu’il avait été annoncé que plusieurs acquéreurs potentiels étaient intéressés par le rachat de Twitter, il se dit aujourd’hui que les négociations sont au point mort. Il se dit surtout que plus personne ne serait intéressé.

Google, Apple, Walt Disney ou encore Salesforce, le nom de plusieurs grands groupes avait été annoncé comme possible acquéreur pour Twitter. Alors que tout semblait bien se passer, le rachat du réseau social ne serait aujourd’hui plus à l’ordre du jour de tous les investisseurs précédemment cités. Selon le journal The Financial Times, aucun des grands noms ne serait plus intéressé.

Marc Benioff, le CEO de Salesforce, aurait d’ailleurs confié à The Financial Times que son groupe n’est plus intéressé par le rachat de Twitter alors même qu’il était précédemment dit qu’il était l’un des prétendants les plus intéressés par ce rachat. Le journal ajoute d’ailleurs que le réseau social serait toujours en train de rechercher des acheteurs susceptibles de vouloir véritablement racheter l’entreprise.

Un processus de vente au point mort

Par manque d’intérêt des investisseurs initialement intéressés par le rachat de Twitter, The Financial Times n’hésite pas à écrire que le processus de vente serait actuellement « virtuellement mort ». Le journal prétend que toutes les négociations lancées par les différentes entreprises seraient désormais à l’arrêt.

Cette situation n’est pas bonne pour Twitter alors que le réseau social souhaitait certainement évoquer le nom d’un repreneur lors de la présentation des résultats financiers de son troisième trimestre, le 27 octobre prochain. Cette situation ne signifie bien évidemment pas qu’il n’existe aucun repreneur. Cela indique simplement que trouver un acquéreur va prendre plus de temps que prévu.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentQuoi de neuf avec la Developer Preview 1 d’Android 7.1 ?
Article suivantGoogle honore le biologiste Antoni van Leeuwenhoek

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here