Rachat de Moves par Facebook : promesses pas tenues !

Il y a moins de deux semaines, lorsque le rachat de Moves par Facebook a été annoncé, il avait été clairement stipulé que le service de suivi d’activité ne partagerait pas ses données avec le réseau social. Ce n’est désormais plus le cas !

Cela ne fait même pas deux semaines que Moves a été racheté par Facebook, onze jours exactement. Lors de l’annonce de sa reprise, le service de suivi d’activité a clairement indiqué qu’« il n’est pas prévu de partager des données avec Facebook ».

En présentant hier sa nouvelle politique de confidentialité, un document qui a doublé de taille, il est désormais clairement spécifié que Moves s’octroie le droit de partager des données personnelles avec Facebook et d’autres tiers… Dès lors, les promesses faites quelques jours auparavant ne sont que des mensonges.

Il est vrai qu’il aurait trop beau que Facebook fasse l’acquisition d’un service capable de dresser le profil précis des lieux fréquentés par un individu, permettant de lui présenter des publicités très ciblées, sans l’utiliser.

D’ailleurs, les choses pourraient aller très vite, pour autant qu’elles ne soient pas déjà en application. Les nouvelles conditions d’utilisation prévoient en effet que Facebook et Moves recommandent en temps réel des lieux, sans négliger le fait qu’une nouvelle version de l’application vient d’être publiée, une mouture qui pourrait déjà intégrer un mécanisme de partage avec Facebook.

Au final, on retient que Facebook compte bien rentabiliser sa régie publicitaire en profitant de ses acquisitions, mais aussi que les utilisateurs sont au centre de toutes les intentions pour être épiés sous toutes les coutures.

Pour finir, on dira quand même qu’heureusement qu’il existe des alternatives, comme Chronos qui proposent grosso modo les mêmes fonctionnalités que Moves, mais sans la dépendance avec Facebook.

Facebook exploitera finalement Moves pour traquer ses utilisateurs
Facebook exploitera finalement Moves pour traquer ses utilisateurs

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOrange : encore un vol de données clients !
Article suivantRoaming : SFR se renforce grâce à une alliance avec Vodafone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here