Rapidshare fermera le 31 mars

Rapidshare, principal concurrent de MegaUpload, fermera définitivement ses services le 31 mars prochain.

Une nouvelle page va se tourner pour les adeptes du téléchargement direct. Après la fermeture de MegaUpload, c’est son principal concurrent qui arrête. À la différence de la plateforme de Kit Dotcom qui a été fermée par la justice américaine en janvier 2012, Rapidshare a tenté de se dédiaboliser de sa réputation de plateforme d’échanges illégaux.

Malgré les mesures prises pour décourager les contrefacteurs, tout en veillant à faire disparaître rapidement un maximum de contenus illicites, la campagne de dédiabolisation menée par Rapidshare ne semble pas avoir suscité tous les effets escomptés.

Preuve de cette situation, la page d’accueil du site affiche depuis hier une note indiquant que son service actif sera interrompu à partir du 31 mars 2015. Il est précisé que, passé cette date, « tous les comptes seront inaccessibles et supprimés automatiquement ».

Bien qu’aucune explication ne soit donnée au sujet de cette fermeture soudaine, cet arrêt n’est pas une réelle surprise en soi alors que le service était clairement en déclin depuis un certain temps déjà. En 2013, la chute drastique de son trafic avait en effet conduit à une importante réduction du nombre d’employés.

Il est bon de souligner que la note de Rapidshare est claire, tous les clients sont invités à récupérer leurs données sans tarder.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXperia E4 : Sony adopte Android 5.0 Lollipop
Article suivantKED-11 : Kia présentera un nouveau concept-car à Genève

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here