Le Raspberry Pi Zero est vendu 5 dollars, pour conquérir l’internet des objets

L’objectif de Raspberry Pi est d’être un acteur majeur de l’internet des objets (IoT). C’est pour cette raison que le fabricant britannique lance, le Raspberry Pi Zero, un nouveau mini-ordinateur proposé à seulement 5 dollars.

Les Raspberry Pi sont des micro-ordinateurs de la taille d’une carte de crédit. Ils sont conçus à destination des étudiants et des bricoleurs, sur la base d’une technologie issue de l’Université de Cambridge. Plusieurs modèles ont déjà été lancés : l’original en 2012 à 25 dollars, le puissant Pi2 en février dernier au prix de 35 dollars.

Alors que 7 millions de ces petits ordinateurs bon marché ont déjà été vendus dans le monde, l’ambition du fabricant britannique Raspberry Pi est d’être un acteur majeur de l’internet des objets (IoT). C’est pour cette raison qu’il lance un nouveau modèle, meilleur marché, le Raspberry Pi Zero.

Seulement 5 dollars pour stimuler les ventes

En proposant le Raspberry Pi Zero a seulement 5 dollars, environ 4 euros, l’intention de l’entreprise est de stimuler les ventes, de devenir incontournable sur ce marché, sur le marché de l’IoT. Cette stratégie, en tout cas la partie commercialisation, semble parfaitement fonctionner. Le nouveau modèle est en effet en rupture de stock, à peine quelques heures après son lancement.

Eben Upton, le fondateur de Raspberry Pi, a expliqué que la clientèle se compose pour environ un tiers d’écoles qui les utilisent pour l’enseignement de l’informatique. Un autre tiers est utilisé par l’industrie, pour connecter des articles ménagers ordinaires, tels que les téléviseurs, à internet. Le dernier tiers a été acquis par des bricoleurs qui veulent s’amuser avec.

Comme il l’a aussi expliqué, l’objectif du Raspberry Pi Zero si bon marché est aussi de séduire les clients qui auraient peur de payer pour un dispositif plus cher. Il est conscient que cela pourrait cannibaliser les ventes du Pi original, plus cher, mais pourrait pousser certains autres à débourser un peu plus pour le Pi2, plus performant.

Il souligne aussi que cette stratégie vise à répondre à la concurrence. En effet, si Raspberry Pi était seul sur ce marché en 2012, ce n’est désormais plus le cas avec Arduino et Texas Instruments qui proposent aussi de mini-ordinateurs bon marché.

Selon Electrocomponents, les ventes de Raspberry Pi au Royaume-Uni ont baissé de 3% en début d’année. Cette nouvelle stratégie viserait donc aussi à relancer les ventes. Eben Upton répond à cela que les ventes d’octobre ont été les plus hautes jamais enregistrées (270 000) après le mois de février (400 000). Il affirme également que 2 millions d’exemplaires ont été vendus depuis février, depuis le lancement du Pi2.

Un mini-ordinateur à 4 euros : intéressant ?

Tags

Un commentaire

  1. La plateforme arduino existait déjà à la sortie de la raspberry Pi. Et les deux cartes ne sont pas concurrentes directement. la première est basée sur un micro-contrôleur, l’autre sur un micro-processeur. Texas Instrument était aussi déjà présent, dès 2010 (BeagleBoard).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité