Télécom

Réaction de SFR à la décision de l’Autorité de la Concurrence

La décision de condamnation de l’ADLC concernant les engagements pris relatifs au contrat de co-investissement entre Bouygues Telecom et SFR vient d’être notifiée à SFR. SFR conteste la teneur de cette décision totalement à charge, les arguments qui la fondent et le montant de la sanction. Le Groupe fera appel de la décision. Du fait de cette décision, le Conseil d’Administration du 5 avril réexaminera la situation et son incidence sur les comptes consolidés 2016.

L’Autorité de la concurrence a adressé jeudi un nouveau rappel à l’ordre à l’encontre de l’opérateur télécoms SFR, sanctionné à hauteur de 40 millions d’euros pour ne pas avoir respecté des engagements pris lors du rapprochement de SFR et Numericable en octobre 2014.

L’Autorité estime que le numéro deux français des télécoms n’a pas honoré des engagements relatifs à un contrat de co-investissement dans la fibre optique conclu avec son concurrent Bouygues Telecom (Bouygues.

Astreintes financières

Le gendarme de la concurrence accompagne sa décision d’une série d’injonctions pour contraindre la filiale d’Altice à respecter ses engagements. Un calendrier lui a été imposé, assorti d’astreintes financières en cas de retard.

L’opérateur a déjà plusieurs fois été sanctionné par le régulateur depuis son rachat par le magnat du câble Patrick Drahi en novembre 2014, notamment pour avoir mis en oeuvre le projet de fusion avant d’avoir reçu le feu vert de la concurrence.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.