Réalité virtuelle : Nokia annonce Ozo, une caméra à l’intention des professionnels

Les rumeurs annonçaient un produit de réalité virtuelle en développement chez Nokia. La firme finlandaise annonce Ozo, une caméra professionnelle spéciale VR.

Depuis quelque temps, les rumeurs annonçaient le lancement imminent par Nokia d’un produit dans le domaine de la réalité virtuelle. On sait désormais qu’il s’agit d’Ozo, une caméra professionnelle spéciale VR.

« C’est le premier produit d’un catalogue de solutions pour les médias numériques à l’étude », a précisé Nokia Technologies, la branche du groupe finlandais qui vient de dévoiler Ozo.

Développée par le centre de recherche et développement de Tampere (Finlande), Ozo embarque un système de capture stéréoscopique d’images 3D composé de 8 capteurs optiques et 8 capteurs audio, dans un produit final en forme de boule.

Grâce à cette configuration, Ozo est censé filmer à 360° tout en enregistrant un son spatial.

Conçue à l’intention des créateurs de contenus vidéo de tous horizons, Ozo est une caméra professionnelle spéciale VR qui a vocation de séduire les studios de cinéma, les groupes de production audiovisuelle et les sociétés technologiques.

« Ozo veut être à l’avant-garde de l’innovation dans la réalité virtuelle », a déclaré Ramzi Haidamus, le président de Nokia Technologies. « Nous voulons mettre dans les mains des professionnels qui créent des expériences étonnantes pour tous dans le monde. Nous considérons que les expériences de réalité virtuelle vont radicalement transformer la manière dont les gens vont communiquer et relier les histoires, les divertissements et les évènements dans le monde ».

Nokia indique que les spécifications techniques et les tarifs d’Ozo seront communiqués ultérieurement. Il est précisé que la commercialisation est prévue d’ici la fin du quatrième trimestre 2015.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNintendo : rebond de 21% des ventes au dernier trimestre
Article suivantSamsung : un capteur photo de 16 mégapixels même pour les téléphones minces

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here