Reconnaissance faciale : l’aéroport de Dubaï innove

Est-ce que les files d’attente de l’immigration vont disparaitre de l’aéroport de Dubaï ? C’est ce que devraient permettre l’installation des portiques intelligents de reconnaissance faciale.

L’aéroport de Dubaï prévoit d’installer quatorze portiques, pour trois terminaux, de portiques intelligents capables d’identifier l’identité d’un voyageur par reconnaissance faciale et reconnaissance de l’iris. La mise en place de cette technologie devrait faire disparaitre les files d’attente de l’immigration.

Pour que cette identification visuelle fonctionne, le voyageur devra préalablement enregistrer ses données personnelles. Après cela, au passage du portique, la personne aura à scanner son passeport alors que les caméras s’assureront de son identité, ce qui permettra de remplir les formalités d’immigration en une vingtaine de secondes.

Si l’aéroport de Dubaï fait preuve d’innovation en matière de technologie, est-ce que ce déploiement technologique sera aussi déployé sous nos latitudes ? Pourquoi pas après les scanners qui « déshabillent » les passagers, la technologie est déjà bien présente dans les aéroports du monde.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentApple : condamné à innover
Article suivantVLC : retour en puissance sur iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here