La reconnaissance de Shazam se met au service de votre Mac

Après avoir ciblé les appareils mobiles, l’application de reconnaissance musicale Shazam débarque sur OS X.

Que cela soit pour identifier de la musique ou des émissions de télévision, l’application de reconnaissance musicale Shazam a déjà fait le bonheur de nombreux mobinautes. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Shazam est l’une des cinq applications gratuites les plus téléchargées de l’histoire de l’App Store.

Depuis ce jeudi, l’application experte en matière de reconnaissance musicale arrive sur OS X. Gratuitement disponible sur le Mac App Store, l’application reprend exactement le même principe que sa version mobile, à savoir de pouvoir identifier les morceaux de musique dont l’utilisateur ignore ou a oublié leur titre et leur interprète.

Placé dans la barre des menus d’OS X, Shazam fonctionne discrètement en arrière-plan, prêt à identifier un morceau en cours de lecture ou écouté via le micro de votre ordinateur. Dans le cas d’un ordinateur portable, le logiciel peut donc avoir un impact sur l’autonomie de la batterie, c’est un peu pour cette raison qu’il faut réactiver l’application toutes les heures pour relancer la reconnaissance musicale.

Gratuitement disponible sur le Mac App Store, il faut préciser que Shazam est compatible à partir d’OS X Mavericks.

Shazam est compatible à partir d’OS X Mavericks et est proposé gratuitement sur le Mac App Store.

Le logiciel Shazam fonctionne discrètement en arrière-plan de votre Mac, prêt à identifier un morceau en un instant.
Le logiciel Shazam fonctionne discrètement en arrière-plan de votre Mac, prêt à identifier un morceau en un instant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRuntastic : après l’application, place au bracelet connecté
Article suivantClients d’affaires : Hangouts se débarrasse de la contrainte d’un compte Google+

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here