Reconnaissance vocale : est-ce que Samsung va mettre la main sur Siri ?

En révélant que Samsung serait en négociation pour racheter l’éditeur Nuance, c’est sur Siri que le groupe sud-coréen pourrait également mettre la main dessus.

À croire une information publiée par le Wall Street Journal, Samsung serait entré en discussions pur racheter Nuance. Si personne ne connait véritablement cet éditeur, il s’agit pourtant de leader de la reconnaissance vocale.

C’est pour son propre logiciel, Dragon Naturally Speaking, que Nuance est connu. Mais il faut aussi savoir que cette société est également derrière S Voice, l’application de reconnaissance vocale proposée par Samsung, et Siri, l’équivalent proposé par Apple.

De fait, pour autant que cette acquisition se concrétise, ce rachat serait une opération industrielle pour Samsung en vue de se renforcer, mais également concurrentielle en mettant la pression sur sa rivale, par exemple en faisant pression sur le prix des licences.

Si aucun prix n’est pour le moment évoqué, un montant qui devrait tout de même avoisiner les 6 milliards de dollars, le Wall Street Journal précise que les discussions ont été entamées en début d’année déjà, mais que cette information ne s’est ébruitée que maintenant.

Alors qu’Apple met systématiquement en avant Siri comme plus-value pour ses appareils, cette acquisition pourrait lui faire beaucoup de tort, surtout que la firme à la pomme ambitionnait de monétiser l’audience sur Siri, notamment en y intégrant Shazam. D’ailleurs aussi surprenant que cela puisse paraitre, Apple n’est même pas cité en tant que partie prenante de cette négociation, comme si la firme de Cupertino avait déjà été écartée.

Mais hormis cet aspect concurrentiel, le rachat de Nuance serait avant tout un formidable atout en interne pour Samsung, pour TouchWiz par exemple, mais aussi pour tous les objets connectés, comme les montres.

En attendant de savoir si cette transaction va aboutir, on peut réfléchir à la stratégie qu’appliquera Apple. Est-ce que cela sera comme avec Google Maps, un remplacement par le développement d’une solution en interne ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLivres électroniques : Apple paie pour éviter la justice
Article suivantUnicode 7.0 : 250 nouvelles émoticônes bientôt à disposition

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here