Récupération du lanceur SpaceX : pari réussi pour Elon Musk ?

Il aura fallu plusieurs tentatives à SpaceX, cinq échecs, pour pouvoir faire atterrir sans encombre le premier étage de son lanceur Falcon 9 sur une barge flottante positionnée en plein océan Atlantique. C’est vendredi que l’engin de 70 mètres de haut s’est posé en douceur.

Pour revenir sur les événements de ce lancement, c’est de Cap Canaveral, en Floride, que SpaceX a fait décoller un lanceur Falcon chargé d’expédier une capsule de ravitaillement Dragon en destination de la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agissait d’une reprise des missions d’approvisionnement après l’accident de sa fusée il y a neuf mois. Deux minutes et demie après la séparation, à plus de 100 kilomètres d’altitude, le premier étage a commencé sa descente en utilisant ses moteurs comme rétrofusées. Il a fini par se poser en douceur sur une barge.

« Je pense que c’est une bonne étape pour l’avenir des vols spatiaux, car cela réduira les coûts des lancements », a commenté Elon Musk, le patron de SpaceX. Le Président américain,

Barack Obama, a également salué ce succès sur Twitter en écrivant : « Félicitations à SpaceX pour avoir posé une fusée en mer. C’est grâce à des innovateurs comme vous et la NASA que l’Amérique continue à dominer l’exploration spatiale ».

Vers une révolution spatiale nommée réutilisabilité ?

Elon Musk ajoute encore que « On a prouvé que ça pouvait marcher ». Le patron visionnaire souligne que le carburant de la fusée pour un lancement coûtait 300 000 dollars, mais que le coût de production du lanceur revenait à 60 millions de dollars. « Si on peut le récupérer et le réutiliser rapidement on réduit cent fois le coût du lancement », estime-t-il.

La question qui se pose est de savoir si le premier étage récupéré va pouvoir être réutilisé. Dans ce but, des tests statiques de ses moteurs seront réalisés avant de décider s’il peut voler à nouveau. En cas de tests positifs, il pourrait être réutilisé dans les deux ou trois mois à venir pour un autre lancement commercial. Très visionnaire, le patron de SpaceX ajoute encore que « à l’avenir, nous espérons que nous pourrons relancer quelques semaines après ».

Il est bon de préciser également que le but principal de la mission, le lancement de la capsule Dragon, c’est également déroulée avec succès. Elle s’est arrimée à l’ISS dimanche pour lui livrer 3,1 tonnes d’approvisionnement, des matériels scientifiques et un module habitable gonflable de 1,4 tonne fabriqué par la société américaine Bigelow.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa sécurité des données prônée par la CNIL
Article suivantUne annonce de Manuel Valls pour faire passer la pilule du projet de loi El Khomri ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here