Renault : renaissance de la marque Alpine le 16 février ?

Cela fait un certain temps que Renault nous fait miroiter la renaissance de la marque Alpine. Cette renaissance pourrait enfin arriver le 16 février 2016.

Le concept A110-50 présenté en 2012, puis le prototype Célébration pour les 60 ans de la marque présenté aux 24 Heures du Mans le 12 juin 2015 sont des signes clairs que Renault compte faire renaitre la marque Alpine. Mais depuis le temps que l’on en parle, rien n’indique un modèle de série. En fait, c’était avant le dernier teaser.

La marque Alpine devrait revivre en 2016, c’est ce que laisse présager le teaser, un message qui nous donne rendez-vous le 16 février 2016. L’animation qui l’accompagne ne révèle pas grand-chose. Elle présente une vue en noir et blanc du Col du Turini, passage du Rallye de Monte-Carlo, une épreuve chère à Alpine.

Que faut-il comprendre dans tout cela ? A priori, que le 16 février 2016 marquera la renaissance de la marque Alpine avec la présentation d’une berlinette. Cette voiture pourrait afficher entre 250 et 300 ch pour un pois d’environ 1 000 kg, des arguments qui lui permettraient de rivaliser avec la Porsche 718 Cayman. Son style devrait être proche du Concept Célébration révélé l’année dernière.

Vu la proximité avec le Salon de Genève (1 au 13 mars), on peut penser qu’Alpine y sera présent. À noter que, tout comme DS, Alpine devrait une marque du groupe Renault, mais indépendante de la maison-mère. Tous les fans de la marque sportive seront certainement impatients de ce rendez-vous à la mi-février.

Alpine : Renault donne rendez-vous le 16 février 2016
Alpine : Renault donne rendez-vous le 16 février 2016

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa tablette sous SailFish OS de Jolla : un mauvais plan ?
Article suivantLa PS4 a dépassé la barre des 35 millions d’unités vendues

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here