Renault révèle les premières photos de son nouveau crossover Kadjar

[VIDÉO] Après avoir annoncé que le nom de son nouveau crossover est Kadjar, Renault révèle maintenant les premières photos de son véhicule au look de 4×4.

C’est au prochain salon automobile de Genève, du 5 au 15 mars, que Renault officialisera le Kadjar, son nouveau crossover. D’ici-là, le constructeur automobile diffuse au compte gouttes les premières informations au sujet du véhicule.

Pour commencer, le nom Kadjar est « un nom masculin construit autour de Kad et Jar », explique Renault. Kad s’inspire directement de « quad », véhicule à quatre roues tout-chemin alors que Jar rappelle à la fois les mots « agile » et « jaillir ». Pour couronner le tout, la sonorité et l’orthographe de Kadjar sont teintées d’exotisme pour inviter à l’aventure et la découverte de nouveaux horizons.

Renault vient en plus de diffuser les premières photos de son crossover au look de 4×4, une voiture de 4,45 mètres de long et de 1,84 mètre de large.

Alors que le marché des crossovers a progressé de 11% l’année dernière malgré la crise du marché de l’automobile, Renault a de grandes ambitions pour le Kadjar, notamment l’espoir qu’il rencontre le même succès que le Captur qui s’est écoulé à 200 000 exemplaires l’an dernier.

C’est pour avoir tous les atouts en main que Renault a repris des éléments stylistiques de la Captur pour le Kadjar, mais aussi que 60% des pièces sont partagées le Qashqai de Nissan dans le but de dégager une meilleure marge.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes tweets sponsorisés quittent leur nid
Article suivantSaaS : Microsoft redonne de l’allant à son offre Power BI

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here