Renault : une Talisman pour faire oublier la Laguna

La Talisman aura la lourde tâche de remplacer la Laguna, de faire oublier l’échec commercial de la troisième génération. La dernière-née a été dévoilée ce lundi par Carlos Ghosn.

Lancée en 1993, la Laguna a été vendue à 265 000 unités dans sa seconde version et à moins de 100 000 exemplaires dans sa troisième génération. Renault ne pouvait pas rester les bras croisés au sujet de sa berline du segment D.

Pour se relancer, la marque au losange a décidé de tourner la page Laguna en dévoilant la Talisman. C’est Carlos Ghosn, le PDG du groupe automobile, qui a dévoilé la dernière-née ce lundi.

La Talisman aura la tâche rude sur un marché très difficile qui se caractérise par l’hégémonie des marques allemandes et la concurrence des nouvelles silhouettes : les SUV, les monospaces, les coupés quatre portent, les berlines statutaires, les breaks de chasse, etc.

Pour l’heure, les photos de modèles camouflés laissent présager une voiture plus longue que l’actuelle Laguna, un véhicule qui semble posséder un épaulement sur les ailes arrière, la marque des créations du patron du design de Renault : Laurens van den Acker.

Techniquement, la Talisman utilisera la même plateforme modulaire que les récents modèles Espace et Kadjar.

Cette nouvelle berline sera assemblée à Douai (Nord).

Cette Talisman ne se sera pas uniquement destinée au marché européen. Renault espère pouvoir séduire le marché international avec ce modèle, notamment la Chine. Car quoi que l’on dise, il faut du volume pour faire vivre un modèle.

Tags

One Comment

  1. Je suis l’heureux possesseur d’une Laguna V6 235ch intégrale – 440 Nm – ma conso moyenne 7l/100. Ce n’est pas cette « Talisman » 4 cyl 160 ch qui risque de me la faire oublier. . . quant à concurrencer les allemandes, même pas en rêve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker