Réseau Ferré de France veut expérimenter des radars aux passages à niveau

29 morts en 2013 est encore trop. Réseau Ferré de France (RFF) veut poursuivre ses actions pour encore réduire le nombre d’accidents aux passages à niveau, notamment avec un système de radars.

Sur les 15 000 passages à niveau publics, 10 869 sont à ce jour équipés de feux et de barrières automatiques. Ces mesures n’ont pas suffi à empêcher 148 collisions entre un véhicule et un train pour 2013, ce qui a provoqué le décès de 29 personnes.

Alors que ces chiffres sont en baisse de 50% sur les dix dernières années, il n’en demeure pas moins que 99% de ces accidents auraient pu être évité si les usagers de la route respectaient tout simplement le Code de la route au lieu de prendre le risque de franchir un passage alors que le feu rouge clignote déjà ou d’approcher avec une vitesse excessive.

Il est tout de même bon de rappeler que même si le conducteur du train voit l’obstacle, il mettra 800 mètres à arrêter son train s’il roule à 90 km/h. Inutile de préciser que cette distance d’arrêt est drastiquement augmentée lorsque le train roule à 160 km/h, comme cela peut être le cas sur certains tronçons.

C’est face à ce véritable challenge que Réseau Ferré de France (RFF) a fait de la sécurité sa priorité. Dans une démarche lancée en 2005, 364 passages à niveau à circulation journalière importante ont été identifiés. Ils sont progressivement remplacés par des ouvrages dénivelés, que cela soit un pont ou un souterrain.

Souhaitant aller encore plus loin dans sa démarchée, RFF mise aussi sur la sensibilisation à l’instar de la septième journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau qui a eu lieu le 3 juin dernier, ou sur la répression avec l’installation de radars de franchissement dans le but de verbaliser les conducteurs qui ne respectent pas l’arrêt au feu rouge clignotant.

Plus que cela, Réseau Ferré de France envisage désormais de tester, à partir de 2016, un nouveau système de radars pouvant détecter les voitures, camions et motos bloqués sur les voies pour avertir le conducteur du train pour qu’il puisse freiner à temps. RFF espère que ce système puisse réduire de 80 à 90 % le risque de collision.

RFF teste un nouveau système de radars destiné à détecter camions, voitures et motos bloqués sur les voies aux passages à niveau.
RFF teste un nouveau système de radars destiné à détecter camions, voitures et motos bloqués sur les voies aux passages à niveau.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker