Réseaux sociaux : est-ce que vos amis sont des robots ?

C’est depuis 2011 qu’on parle des Social Bots (robots sociaux), un programme permettant de créer de faux profils plus vrais que nature. Aujourd’hui, ces robots semblent plus actifs que jamais.

Si l’intention des chercheurs canadiens à l’origine des Social Bots (robots sociaux) était purement scientifique, aujourd’hui ce phénomène vise à obtenir des informations sur vous ou à vous influencer.

Le principe de ces Social Bots, avec bien évidement un nom et une photo de profil factice, est d’envoyer des demandes d’amis et de poster des messages. Une fois les demandes acceptées, le robot est ensuite libre de piller allégrement les profils de leurs nouveaux « amis », ou ceux des amis de leurs amis.

Le New York Times a d’ailleurs récemment publié un article à ce sujet en expliquant que le comportent de ces robots est calqué sur celui des utilisateurs humains, à savoir tweeter, retweeter, parler d’actualité, et… mais aussi fonctionner qu’à certaines heures pour ne pas oublier de faire croire qu’il dort. Que cela soit sur Twitter, Facebook, Foursquare ou encore Reddit, il est estimé que 10% de l’activité de ces réseaux provient de Social Bots.

Ce sont des lobbys et des entreprises, ou même des escrocs, qui se cachent derrière ses Social Bots. Leur but est tout simplement de créer une illusion pour influencer des internautes trop crédules. C’est ainsi que, par exemple, bon nombre de profils actifs sur les sites de rencontres sont purement artificiels.

Plus généralement, des chercheurs américains estiment que la moitié du trafic internet mondial n’est pas humain, c’est-à-dire fait d’algorithmes et de robots. L’invasion des robots est en cour, peu de monde s’en rend compte, même si ces entités ne sont que des paravents sans conscience. Fondamentalement, ces Social Bots ne vous veulent pas du bien !

Et vous, est-ce que vos amis sont des robots ? Êtes-vous sûr et certain que ce n’est pas le cas ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentÉnergie : pourquoi ne pas utiliser l’énergie de vos fenêtres ?
Article suivantXperia Z : d’incassable à… cassable !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here