Réseaux sociaux : le Vietnam impose la censure

En interdisant la publication de tous commentaires sur internet en rapport avec l’actualité ou la politique, le Vietnam censure notamment les réseaux sociaux.

C’est cette semaine que le Vietnam a rendu public son décret 72, un décret stipulant que les internautes n’auront plus le droit d’utiliser les blogs ou les réseaux sociaux pour échanger des commentaires sur l’actualité ou la politique, la volonté vietnamienne étant de limiter les échanges uniquement à l’actualité personnelle.

Alors que la Chine, autre pays connu pour son intransigeance en matière d’internet, n’a jamais été aussi loin dans sa censure, le Vietnam semble tout faire pour imposer un blocus informationnel sur le web.

Si cette décision provoque des protestations du côté des défenseurs des Droits de l’Homme, elle pose surtout la question de comment le Vietnam va pouvoir mettre en application ce décret.

En effet, si les particuliers sont directement concernés, c’est également le cas de la presse officielle en ligne et des fournisseurs de services Internet qui ne doivent « pas fournir d’informations contre le Vietnam, portant atteinte à la sécurité nationale, à l’ordre social et à l’unité nationale ».

Alors que ce décret doit entrer en application en septembre, il pose toute la question des libertés fondamentales. Mais bon, ce n’est pas pour rien non plus que le Vietnam occupe la 172e place sur 179 pays en matière de liberté de la presse.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA 2013 : HTC devrait annoncer le HTC One Max
Article suivantIFA 2013 : que nous réserve Samsung pour le 4 septembre ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here