Résultats mitigés pour Microsoft

Entre Windows qui souffre et Office en pleine forme, les résultats de Microsoft pour le dernier trimestre sont quelque peu mitigés.

Microsoft vient de publier ses résultats pour son trimestre bouclé au 31 décembre, des résultats pour le moins contrastés.

Financièrement parlant, si son chiffre d’affaires est en hausse de 8% à 26,47 milliards de dollars, son résultat net recule par contre de 10,7% à 5,86 milliards de dollars. Cette baisse était prévue vu qu’elle correspond aux charges de la restructuration qui avaient été annoncées l’été dernier.

Le contraste est surtout visible au niveau des produits. Qu’elles ciblent le grand public ou le marché professionnel, les ventes OEM de Windows sont en net recul de 13%. Microsoft explique ce recul par l’effet de la fin de Windows XP, mais aussi aux terminaux à bas prix sur lesquels la licence Windows ne rapporte pratiquement rien.

Le constat est encore plus prononcé pour la suite Office en déclinaison boîte. Son chiffre d’affaires s’écroule de 25% pour la version B2C, et de 13% pour la version B2B.

À l’opposé, avec une croissance de 30% en trois mois, la version cloud d’Office, Office 365, a le vent en poupe. Le nombre d’abonnés de la version B2C atteint désormais 9,2 millions d’abonnés.

Pour ce que Microsoft appelle le Commercial Cloud, qui regroupe les offres cloud B2B d’Office 365, Azure et Dynamics CRM Online, la firme annonce une croissance de 114%.
Pour ce qui est d’Azure, Microsoft reste très vague au sujet de son chiffre d’affaires e indiquant simplement que « son usage et son chiffre d’affaires sont en croissance ».

Au niveau du hardware, Microsoft annonce avoir vendu 10,5 millions de Lumia pour un chiffre d’affaires de la division Phone Hardware de 2,3 milliards de dollars. Au sujet des tablettes Surface, le chiffre d’affaires est en hausse de 25% à 1,1 milliard de dollars.

Pour finir, Microsoft annonce que le chiffre d’affaires des publicités sur Bing a augmenté de 23% en un an. Sa part de marché aux États-Unis est désormais d’environ 20% aux États-Unis.

Il faut encore souligner que Microsoft a profité de la publication de ces chiffres pour annoncer fièrement que 2 millions de personnes testent actuellement Windows 10.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker