Retour vers le futur II : l’hoverboard existe réellement

Depuis son apparition en 1989 dans « Retour vers le futur II », l’hoverboard utilisé par Marty McFly a marqué de nombreux esprits. Pour pouvoir en acheter un, il faudra mettre sa main au porte-monnaie. Retour vers le futur II : l'hoverboard existe réellement

Qui ne se rappelle pas de la scène de Marty McFly sautant sur un hoverboard dans « Retour vers le futur II » ? Ce skateboard volant a fait rêver beaucoup de monde. Aujourd’hui, grâce à des scientifiques l’hoverboard n’est plus un mythe, mais une réalité.

C’est dans le but de pouvoir le produire que la firme Hendo compte lever 250 000 dollars sur le site de financement participatif Kickstarter.

Alors que seules les personnes qui contribueront à hauteur de 10 000 dollars pourront recevoir l’un des deux premiers modèles produits, les contributeurs qui auront payé 100 dollars gagnent déjà le droit à un essai de cinq minutes.

Comme Hendo l’explique, les ingénieurs en sont à leur 18e prototype, un hoverboard qui est déjà capable de voler sans contact avec le sol. Ils précisent que « La magie de l’hoverboard réside dans ses quatre moteurs à vol stationnaire en forme de disque. Ceux-ci créent un champ magnétique qui permet de faire décoller l’engin du sol et de le faire léviter ».

De fait, l’hoverboard actuel n’est pas encore capable d’évoluer sur toutes les surfaces… il faudra encore du temps. C’est peut-être pour cette raison que cette compagne sur Kickstarter ne semble pour le moment pas déclencher un grand enthousiasme.

Si vous n’êtes pas convaincu que l’hoverboard existe bel et bien, il suffit de regarder la vidéo proposée par Hendo.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe parapluie se connecte pour ne plus être oublié
Article suivantBMW célèbre son titre en DTM par une M4 Champion Edition

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here