Riffle, le réseau d’anonymisation qui fait mieux que Tor

En étant annoncé plus rapide et plus sécurisé que le célèbre réseau Tor, le réseau d’anonymisation Riffle pourrait être la nouvelle référence en la matière.

En matière d’anonymisation sur Internet, le réseau Tor est aujourd’hui la référence. Il s’agit d’un réseau privé qui permet de se protéger de la curiosité de certains, notamment des agences gouvernementales américaines. Théoriquement, ce réseau permet de surfer et de communiquer sur le web d’une manière parfaitement anonyme.

Tor n’est bien évidemment pas le seul réseau d’anonymisation qui existe. Il existe par exemple HORNET, un réseau alternatif anonyme qui comble les lacunes de Tor, tout en étant plus rapide et plus confidentiel.

Il est d’ailleurs bon de souligner que Tor souffre de plusieurs défauts, comme le manque de relais qui fait que le réseau commence à être saturé ou certaines brèches qui ont permis à des hackers chinois de prouver qu’il était possible de pirater le réseau dans le but d’identifier des utilisateurs. Plus récemment, des chercheurs de la Northeastern University de Boston ont découvert plus d’une centaine de « nœuds-espions », des serveurs, capables d’identifier des services cachés et éventuellement de les pirater.

Riffle plus rapide et plus sécurisé que Tor

C’est à une époque où le respect de la vie privée devient de plus en plus une préoccupation pour les internautes que des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis) et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL, Suisse) annoncent la création de Riffle. Il s’agit d’un nouveau réseau d’anonymisation, tout comme Tor.

À l’image de Tor, Riffle permet de surfer et de communiquer en restant parfaitement anonyme sur Internet en s’appuyant sur un protocole de chiffrement en oignon. D’après le MIT, la grande force de ce nouveau réseau est que ses serveurs sont capables de permuter l’ordre de réception des messages, ce qui rend l’analyse du trafic encore plus complexe. Concrètement, si les messages A, B, C composent une discussion entre Pierre et Paul, les serveurs sont capables de les renvoyer dans un ordre complètement différent au serveur suivant, et ainsi de suite. Cette couche supplémentaire ajoute donc de la sécurité et de l’anonymisation. Pour les internautes.

Point non négligeable par rapport à Tor, la bande-passante de Riffle serait nettement meilleure. Cet aspect n’est pas négligeable pour bénéficier d’une navigation fluide ou pour accélérer les téléchargements.

Pour l’heure, Riffle est encore en développement. Plus de détails au sujet de ce nouveau réseau seront présentés lors de la conférence Privacy Enhancing Technologies Symposium (PETS) qui se tiendra du 19 au 22 juillet à Darmstadt (Allemagne).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne 3e offensive européenne contre l’abus de position dominante de Google
Article suivantDonnées personnelles : l’avenir du Privacy Shield s’annonce déjà très sombre
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here